•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès du travailleur de Signalétik à Sainte-Eulalie : la CNESST publie son rapport

un panneau orange de signalisation

Une pancarte en soutien à Sylvain Beaulieu avait été posée par ses proches

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient deux causes pour expliquer le décès du monteur de chantier Sylvain Beaulieu, de l'entreprise Signalétik. L'accident de travail était survenu sur l'autoroute 20 à Sainte-Eulalie, le 21 septembre 2020.

D'abord, la CNESST affirme que Sylvain Beaulieu se trouvait dans une voie de circulation ouverte aux automobilistes quand il a été heurté.

Ensuite, le travailleur était exposé au danger, puisque la planification des travaux d’installation des glissières en béton était déficiente.

L'équipe d'enquête est présente sur le chantier de l'autoroute 20 où est survenu le décès du travailleur

L'accident du travail dans lequel est décédé Sylvain Beaulieu est survenu sur un chantier de l'autoroute 20, en septembre 2020.

Photo : avec l'autorisation de la CNESST

L'employeur, l'entreprise Signalétik, qui offre des services de signalisation sur des chantiers de construction, ainsi que le maître d’œuvre du chantier qui avait lieu sur l'autoroute 20, C.F.G. Construction inc. se seraient depuis conformés en fournissant une méthode de travail écrite, accompagnée de plans de signalisation approuvés par un ingénieur.

Happé par un chauffard

L'homme qui a happé mortellement Sylvain Beaulieu, vers 4 h du matin le 21 septembre, a été accusé de conduite avec capacités affaiblies causant la mort et de délit de fuite causant la mort.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !