•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un militant antimasque ontarien veut organiser des manifestations en Saskatchewan

Christopher Saccoccia parle dans un haut-parleur.

L'ontarien Christopher Saccoccia se décrit comme un militant antimasque. (archives)

Photo : Facebook / Chris Sky

Radio-Canada

La Saskatchewan demeure sur le qui-vive après que l'influenceur ontarien Chris Saccoccia a annoncé deux rassemblements contre le port du masque à Regina et à Maple Creek, un village du sud-ouest de la province, en proie à une augmentation de cas de COVID-19.

Le premier ministre Scott Moe a vivement critiqué l’initiative de l’homme de 37 ans.

Je ne crois pas que ce soit le bon moment pour traverser le pays et demander aux Saskatchewanais de ne pas porter de masque et de ne pas suivre les règles sanitaires, a affirmé le premier ministre mercredi.

Le militant, aussi appelé Chris Sky, a déjà organisé plusieurs manifestations dans le pays et a déjà été arrêté par la police. Il serait en train de voyager d’ouest en est et a prévu d’arriver dans la communauté de Maple Creek samedi.

La ville et ses environs connaissent une hausse de cas de COVID-19, due à une fête extérieure pendant la fin de semaine de Pâques.

Plus de 40 cas sont maintenant reliés au rassemblement. La région est donc particulièrement sensible en ce moment et l’organisation d’un nouvel événement extérieur serait fortement irresponsable, selon Scott Moe.

Le chef de l’opposition, Ryan Meili, s’est lui aussi exprimé sur le sujet en critiquant M. Saccoccia. Quel idiot! Il devrait rester loin de la Saskatchewan.

En plus de Maple Creek, l’antimasque compte organiser un événement dans la capitale provinciale samedi.

Les autorités publiques se disent inquiètes de ces rassemblements annoncés et rappellent qu’un maximum de 10 personnes peut se regrouper à l'extérieur, selon les directives sanitaires de la province en vigueur.

Avec les informations de Guy Quenneville

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !