•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cours sont suspendus au Cégep de Sherbrooke pour une journée de grève

Plusieurs étudiants présentent des affiches réclamant de meilleures conditions de vie.

Des étudiants du Cégep de Sherbrooke forment une ligne de piquetage jeudi matin, dans le but que les cours soient levés pour une journée de grève.

Photo : Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Les cours au Cégep de Sherbrooke sont suspendus jeudi, qu'ils soient en présence ou en ligne, en raison d'étudiants formant une ligne de piquets de grève sur le campus. Les étudiants se mobilisent pour réclamer une meilleure justice sociale et climatique.

Le Cégep sera toutefois accessible à compter de 9 h, pour les cours de formation continue et de francisation, ainsi que pour le Centre de l’activité physique et la Clinique de physiothérapie. Les stages sont aussi maintenus toute la journée.

Les étudiants réclament la justice sociale et climatique

Dès 7 h ce matin, en ce Jour de la Terre, une centaine de membres de l'Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AECS) formaient une ligne de piquetage pour obtenir une levée des cours jeudi. La direction du Cégep de Sherbrooke a confirmé leur demande vers 8 h.

Par rapport à la justice sociale, on milite pour une réforme du programme d’aide financière aux études du gouvernement du Québec, et pour l’environnement, on veut que le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral adoptent des mesures contraignantes pour pouvoir atteindre leur objectif de réduction des gaz à effet de serre, explique Hugo Forget, responsable aux affaires externes de l’AECS.

Les étudiants réclament une bonification du programme de prêts et bourses. Lors de consultations avec l'AECS, 25 % des étudiants qualifiaient leurs revenus d'insuffisants, entre autres en raison de la pandémie.

Les critères d'admissibilité de l'aide financière aux études sont désormais désuets ...Les étudiants qui ont dû demander de la PCU, à cause de la pandémie, ils se font amputer plusieurs centaines de dollars par mois l'aide qui leur est attribuée par l'entremise de l'aide financière.

Une citation de :Maja Macduff, étudiante du Cégep de Sherbrooke

Les étudiants réclament aussi des mesures plus restrictives en matière de protection de l'environnement.

Même en temps de pandémie, c'est sûr que la crise climatique ne prend pas de pause. C'est une occasion de montrer au gouvernement que le mouvement étudiant n'est pas mort, puis qu'on se prépare à quelque chose de plus gros.

Une citation de :Alexis-Maël Goyette Maillé, étudiant du Cégep de Sherbrooke

Une marche est aussi prévue dès 13 h pour réclamer la sauvegarde du climat et la justice sociale. Celle-ci doit se terminer devant l'hôtel de ville de Sherbrooke.

L’AECS a réuni ces deux causes sous une seule bannière, car ce sont les deux choses qui touchent le plus les étudiants présentement, et qu’en fin de session, deux journées de grève, ça aurait été beaucoup, explique Hugo Forget.

Le Jour de la Terre fut célébré pour la première fois le 22 avril 1970.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !