•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réduction de l’isolement pour les voyageurs vaccinés aux T.N.-O.

Des gens discutent avec des agents de la santé publique.

Tous les gens qui entrent au territoire doivent rencontrer un agent de la santé publique à leur arrivée à l'aéroport de Yellowknife.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Les Ténois et les voyageurs complètement vaccinés contre la COVID-19 pourront désormais écourter leur période d’auto-isolement obligatoire à l’entrée aux Territoires du Nord-Ouest. Le résultat négatif à un test de dépistage permettra la fin de l’isolement après huit jours.

La médecin hygiéniste en chef, Kami Kandola, et les dirigeants du territoire en ont fait l'annonce en conférence de presse, mercredi, à Yellowknife.

Depuis la fin mars 2020, tous ceux qui entrent aux T.N.-O. doivent obligatoirement s’isoler pendant 14 jours à la maison ou dans un des centres d’isolement de Yellowknife, Fort Smith, Hay River et Inuvik.

L’auto-isolement a été l’un des piliers de notre réponse à la COVID-19 , a déclaré la Dre Kandola en admettant que la mesure n'ait pas été facile pour bien des Ténois.

Les nouvelles mesures permettront aux Ténois ou aux visiteurs qui ont reçu leurs deux doses d’un vaccin approuvé contre la COVID-19 d'effectuer un test de dépistage dès leur huitième jour d’isolement.

Si les résultats sont négatifs, les personnes pourront mettre fin à leur période d’isolement.

Les proches d’un voyageur qui doivent s’isoler, faute de pouvoir permettre assez de distance avec le voyageur en isolement, pourront aussi se faire tester lors du huitième jour.

Kami Kandola parle en conférence de presse.

Kami Kandola est la médecin hygiéniste en chef des Territoires du Nord-Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La mesure ne s’appliquera pas aux enfants qui ne peuvent être vaccinés et qui devront donc continuer de s’isoler les 14 jours suivants leur entrée au territoire.

Dès le début de la pandémie, nous nous sommes engagés à assouplir les restrictions dès qu’on aurait la preuve que cela ne compromettrait pas la sécurité des Ténois, a déclaré la première ministre Caroline Cochrane. Ce changement reflète la protection offerte par les vaccins, et j’encourage tous les adultes admissibles à se faire vacciner.

Selon la directrice médicale du territoire, Anne Marie Pegg, les délais d’attente pour recevoir les résultats d’un test de dépistage sont d’environ 24 heures, mais elle admet que ça pourrait augmenter s’il y a une hausse dans la demande.

Les jeunes moins vaccinés

Le gouvernement a profité du point de presse pour dévoiler plus de statistiques sur la vaccination.

En date de lundi, les autorités sanitaires ont offert une première dose à 25 375 personnes et une seconde dose à 19 271 personnes. Ces statistiques incluent les quelques milliers de travailleurs extérieurs et de non-résidents qui ont été inclus dans la campagne de vaccination.

Selon le gouvernement, 63 % des résidents adultes du territoire ont reçu leur première dose du vaccin de Moderna et 51 % sont comme complètement vaccinés.

La campagne de vaccination continue d’avancer, mais la ministre de la Santé, Julie Green, dit s'inquiéter d’un ralentissement de la vaccination ces dernières semaines surtout chez les 18 à 29 ans, moins portés à se faire vacciner.

Selon les données territoriales, plus de la moitié de ces jeunes n’ont pas encore reçu une dose du vaccin.

Les yeux rivés sur le Sud

La médecin hygiéniste en chef et son équipe doivent encore mettre à jour le plan de déconfinement du territoire afin de permettre le relâchement d’autres mesures.

Selon le plan initialement publié en mai 2020, une campagne de vaccination de masse, comme celle qu’a mise en place le territoire, aurait signifié la fin des phases et des mesures restrictives.

Mais comme l’explique Kami Kandola, la réalité n’est plus la même que ce qu’ils avaient anticipé il y a un an.

Un épingle ou il est écrit « J'ai reçu le vaccin contre la Covid-19 » traîne sur une table avec un aiguille et un tampon de nettoyage.

Tous les résidents des Territoires du Nord-Ouest ont maintenant accès à leur première dose du vaccin de Moderna.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Toutes attentes selon lesquelles les vaccins seraient la solution miracle pour mettre fin à cette pandémie ont changé avec l'émergence des variants préoccupants et de la troisième vague au Canada et ailleurs dans le monde, dit-elle. Ce qui se passe au-delà de notre frontière est hors de notre contrôle, mais c'est important.

La pandémie n’est pas finie ici, tant qu’elle ne le sera pas partout ailleurs.

Une citation de :Kami Kandola, médecin hygiéniste en chef des Territoires du Nord-Ouest

D'après elle, la version révisée du plan de déconfinement sera présentée aux membres de l’Assemblée législative avant d’être rendue publique d’ici la fin avril ou le début mai.

Les autorités ténoises ont déjà annoncé leur intention de réduire les restrictions pour les rassemblements et la tenue d’événements extérieurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !