•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pilote pour aider les aînés à vieillir à la maison à Cocagne

Le programme Nouveaux Horizons Une femme âgée manie une tablette électronique.

Après un an de planification et de préparation, le guichet unique «Bien vieillir chez soi Cocagne» est prêt à offrir de nombreux services.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un nouveau guichet unique de services de soutien communautaire, Bien vieillir chez soi Cocagne, a été lancé mercredi au Nouveau-Brunswick. Le projet pilote aidera les aînés de Cocagne à demeurer dans leur résidence le plus longtemps possible.

Après un an de planification et de préparation, l'organisme Bien vieillir chez soi Cocagne est maintenant prêt à offrir de nombreux services aux aînés, comme une ligne d’information, des visites amicales, un service de repas ou de transport, des activités sociales et de l’aide pour de petits travaux extérieurs.

Majella Dupuis.

Majella Dupuis a eu l’idée de ce projet en 2014.

Photo : Radio-Canada

Catherine Bigonnesse, chercheuse postdoctorale au Centre d’études du vieillissement de l’Université de Moncton et coresponsable du projet, affirme que le centre a dressé une liste des services actuellement offerts à Cocagne qui permettent aux gens de vieillir dans leur région, ainsi qu'une liste des lacunes.

La liste de services manquants était beaucoup plus longue, confirme-t-elle.

Selon Majella Dupuis, coresponsable du projet et infirmière à la retraite, plusieurs aînés de la région ne pouvaient donc plus rester dans leur domicile simplement parce qu’ils n’avaient pas accès à certains services.

Ils devaient donc parfois quitter la région pour s'installer en résidence pour personnes âgées.

On s’est dit qu’avec des services minimes, ou de la coordination, peut-être qu’on pourrait les garder plus longtemps [dans leur résidence à Cocagne], explique Majella Dupuis.

Une population vieillissante

Selon Statistique Canada, plus de la moitié de la population de Cocagne est âgée de 50 ans et plus.

Un sondage mené auprès des plus de 50 ans a aussi démontré que 96 % d’entre eux souhaitaient écouler leurs beaux vieux jours à Cocagne.

Être autonome, d’après moi, c’est important, affirme le maire adjoint de Cocagne, Roger Després. Je pense que les études démontrent que les personnes sont beaucoup plus à l’aise chez eux.

Une idée qui pourrait faire des petits

Le projet Bien vieillir chez soi Cocagne possède un financement d’environ 460 000 $, qui provient d’une subvention fédérale accordée en 2018 au Nouveau-Brunswick pour des projets pilotes à l'intention des aînés.

Des documents sur une table.

Des bénévoles sont toujours recherchés pour le projet « Bien vieillir chez soi Cocagne ».

Photo : Radio-Canada

Le ministre des Affaires intergouvernementales du Canada, Dominic LeBlanc, a affirmé mercredi que si le projet pilote est un succès, il pourrait être adapté ailleurs au Nouveau-Brunswick et même dans d’autres provinces canadiennes.

Pour l’instant, l’organisme emploie deux personnes, et est toujours à la recherche de bénévoles.

D’après le reportage de Marie-Ève Brassard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !