•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menaces contre Legault et Trudeau : Kevin Goyette plaide coupable

Kevin Goyette pose pour un égoportrait.

Kevin Goyette devrait connaître sa peine dans deux mois (archives).

Photo : Facebook

Radio-Canada

Un Gatinois accusé d’incitation à la haine et de menaces envers les premiers ministres François Legault et Justin Trudeau, ainsi qu’envers le directeur national de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, a plaidé coupable mercredi.

Kevin Goyette, 27 ans, faisait face à cinq chefs d’accusation. Il lui était normalement reproché d'avoir sciemment proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles aux premiers ministres Legault et Trudeau, de même qu'au Dr Arruda.

Mercredi, au palais de justice de Gatineau, M. Goyette a reconnu avoir proféré ces menaces.

Il sera de retour en cour le 23 juin prochain pour connaître sa sentence. En attendant, il a été remis en liberté.

Contenu à saveur conspirationniste

Le profil Facebook de l’accusé contenait plusieurs contenus à saveur conspirationniste sur la pandémie de COVID-19. Il y a publié et partagé des messages, des images et des vidéos sur ce thème sur son fil presque quotidiennement, parfois plusieurs fois par jour.

C'est également là qu'il a proféré des menaces en juillet dernier.

M. Goyette a été arrêté par la Sûreté du Québec (SQ) le 30 juillet, non sans avoir résisté. Les accusations d'avoir résisté à son arrestation et d'avoir intimidé un membre du corps policier ont toutefois été abandonnées.

Avec les informations de Pascale-Marie Dufour et Rémi Authier

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.