•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba verse 2,5 M$ pour la création d’un fonds pour l’entretien des sentiers

Un homme marche en direction de la caméra sur une passerelle de bois dans une zone humide. Au loin, plusieurs touristes marchent aussi sur le sentier.

Des passants sur le sentier récréatif de Brokenhead, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Megan Goddard

Le gouvernement du Manitoba annonce un investissement de 2,5 millions de dollars pour créer un fonds destiné à entretenir et à développer le réseau de sentiers récréatifs de la province.

La création du fonds stratégique de Sentiers Manitoba a été annoncée mercredi par voie de communiqué par le ministre des Relations avec les municipalités, Derek Johnson, et la ministre de la Conservation et du Climat, Sarah Guillemard.

Notre gouvernement est conscient de l’intérêt grandissant des Manitobains pour les sentiers récréatifs et du besoin d’avoir des possibilités de loisirs extérieurs, indique M. Johnson. Les loisirs extérieurs sont d’une grande importance et une des manières les plus sécuritaires d’assurer sa santé mentale et physique pendant la pandémie de COVID-19.

Le fonds fournira une aide équitable aux projets de sentiers récréatifs dans les quatre coins de la province et encouragera la collaboration avec les organismes locaux et les municipalités.

Nous avons vu une augmentation phénoménale du nombre de gens dans nos parcs provinciaux et sur nos sentiers. Il existe donc un intérêt pour un tel développement, affirme Mme Guillemard.

Elle ajoute que le ministère de la Conservation et du Climat prépare une stratégie pour les sentiers qui guidera le développement et l’entretien d’un réseau provincial de sentiers pour la randonnée, le vélo, la motoneige et la conduite de véhicules tout-terrain.

En 2020, la province a octroyé 7,5 millions pour créer des fonds destinés aux sentiers, dont un fonds pour l’exploitation de l’organisme Sentier Manitoba, et des fonds destinés à offrir des subventions.

Nous avons été témoins cet hiver d’une incroyable réponse à notre offre de subventions, lance le président de Sentiers Manitoba, Erik Dickson.

Cet investissement supplémentaire dans les sentiers nous permettra de répondre à beaucoup d’autres demandes de subvention de qualité en appui à des projets de développement et d’entretien partout dans la province, poursuit-il.

La province indique par ailleurs qu’un rapport concernant le sondage sur la stratégie pour les sentiers du Manitoba, tenu au début de l’année, sera publié dans les prochains mois avec la stratégie elle-même.

Le Wilderness Committee critique les véhicules motorisés

En réponse au communiqué de la province, le Wilderness Committee, un organisme de protection de l'environnement, a publié une déclaration affirmant que l’argent public ne devrait pas soutenir le développement de sentiers pour les véhicules à combustible fossile.

La destruction de la nature et les émissions excessives des véhicules tout-terrain vont à l’encontre du besoin de protéger la biodiversité et d’agir pour le climat, dit l'organisme.

L’organisme ajoute tout de même qu'il accueille favorablement des investissements supplémentaires dans les sentiers, mais que la province devrait inclure un volet autochtone à sa stratégie.

Le porte-parole du Wilderness Committee, Eric Reder, réclame la nomination d’un sous-ministre pour consulter les Premières Nations au sujet de nouveaux sentiers possibles sur leurs territoires ancestraux.

Nous voulons voir le consentement préalable, libre et éclairé [des communautés] avant de créer de l’infrastructure publique tel que des sentiers, des campings et des parcs sur les territoires traditionnels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !