•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première exploitation de cannabis agréée verra le jour au Yukon

Un homme regarde à la loupe des feuilles de cannabis.

John Lenart, maître cultivateur d'ArcticPharm, vérifie quelques plants de cannabis qui servent de test.

Photo : ArcticPharm

Radio-Canada

L’entreprise ArcticPharm est récemment devenue la première dans le Nord canadien à obtenir une licence de Santé Canada pour cultiver et transformer du cannabis.

Après deux ans et demi de procédure, son président, Chris Cornborough, espère commencer la culture de la marijuana cette année dans son exploitation de 47 hectares au nord de Whitehorse. La licence fédérale est requise pour cultiver et transformer du cannabis à des fins médicales et non médicales.

M. Cornborough affirme que son entreprise sera l'un des rares producteurs autorisés de cannabis certifié biologique dans tout le Canada. À l'heure actuelle, les détaillants autorisés de marijuana du territoire ne peuvent vendre que ce qui est disponible par l'intermédiaire de la Société des alcools du Yukon, l'unique grossiste local.

Une serre recouvre un terrain

L'entreprise ArcticPharm possède les infrastructures pour cultiver la marijuana sous serre cette année.

Photo : ArcticPharm

Vers un cannabis de qualité

L’homme d'affaires regrette néanmoins que le Yukon ait tendance à obtenir des produits de basse qualité par rapport aux marchés plus importants ailleurs. La qualité du produit, selon la plupart des gens à qui nous parlons, n'est pas aussi bonne que ce que l'on obtient, disons, en Colombie-Britannique, lance-t-il.

Nous espérons approvisionner le Nord, le Yukon et les autres territoires, avec un produit de qualité, cultivé localement. À partir de là, nous pourrons en quelque sorte combler le vide et mettre un peu à mal le marché noir du Nord.

Une citation de :Chris Cornborough, président d'ArticPharm

Cependant, ArticPharm doit encore franchir plusieurs obstacles avec Santé Canada avant que ses produits ne soient mis sur le marché. M. Cornborough espère vendre son cannabis d’ici le printemps prochain. L'entreprise possède déjà sa propre licence de vente au détail au Yukon, octroyée il y a plus d'un an, pour un comptoir au centre-ville de Whitehorse.

Il espère également qu'ArcticPharm pourra entrer dans l'industrie de la santé et du bien-être en tant que grossiste.

Un terrain vu du ciel.

Une représentation de la ferme de cannabis d'ArcticPharm, au nord de Whitehorse.

Photo : ArcticPharm

Encore quelques mois de patience

Pour le moment, le projet d'ArticPharm est de semer les graines.

La propriété, située près de la route des sources chaudes de Takhini, est déjà équipée de toutes les infrastructures agricoles nécessaires, notamment un système de sécurité à la pointe de la technologie qui quadrille la parcelle. Mais l’établissement ne recevra pas de visiteur avant plusieurs mois.

Chris Cornborough raconte par ailleurs que ses ambitions ont été accueillies avec un certain scepticisme, surtout des provinces du pays.

Nous parlons aux gens, en particulier en Colombie-Britannique ou en Ontario. Ils croient que nous rêvons parce qu'ils pensent à la neige, aux igloos et aux traîneaux à chiens dans le Nord. Ils ne pensent pas à la culture.

Une citation de :Chris Cornborough, président d'ArticPharm

Mais le climat au Yukon, et surtout aux alentours de Whitehorse, est en fait idéal pour cultiver beaucoup de choses, y compris du cannabis. Il n'y a pas d'humidité, et avec le soleil de minuit pendant les mois d'été, c'est optimal, souligne le président d'ArticPharm.

D'après les informations de Dave White

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !