•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Magasiner un vélo usagé, comme une voiture

Des roues de bicyclette devant la boutique Sampson's Sporting Life.

Il ne faut pas prendre à la légère l'achat d'un vélo usagé.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

Encore une fois cette année, la pratique du vélo s’annonce comme étant une des activités les plus populaires de l’été. Les vélos neufs sont toutefois une denrée rare et de nombreux cyclistes ou futurs cyclistes devront donc se procurer un vélo usagé.

Quand il est temps d’acheter une voiture de seconde main, la plupart des consommateurs connaissent les étapes à franchir avant de faire un choix final. Il faut habituellement d’abord bien connaître ses besoins, établir un budget, vérifier l’inventaire de véhicules disponibles et comparer les prix.

Quand le choix est fait, on veut essayer le véhicule afin de savoir s’il nous convient et s’il est en bonne condition, puis si on est prêt à l’acheter, on peut négocier avec le vendeur.

Page couverture de la revue Vélo Mag du mois d'avril 2021.

La revue Vélo Mag est publiée six fois par année.

Photo : Velo Mag

Selon le rédacteur en chef de la revue Vélo Mag, Jacques Sennéchael, les étapes pour acheter un vélo usagé sont sensiblement les mêmes.

Il insiste particulièrement sur l’importance d’essayer le vélo avant de l’acheter.

En faisant un tour avec, vous verrez ce qu’il a dans le ventre. Vous allez passer les vitesses, vous allez utiliser les freins, vous allez le faire fonctionner comme vous le feriez normalement, ça vous donne une bonne idée de l’état du vélo, dit-il.

Vous allez pomper la suspension s’il s’agit d’un vélo de montagne, vous allez freiner brusquement pour vérifier les freins à disque, vous allez voir s’il y a un jeu dans la direction, ajoute-t-il.

Si certaines composantes du vélo ne sont pas en parfait état, cela ne veut pas dire qu'il n’est pas de qualité.

Si les vitesses sont mal ajustées ou s’il faut changer un patin de frein, ce n’est pas un gros problème, ce sont des réparations peu dispendieuses. Si cependant vous voyez qu’il y a un jeu dans la direction ou encore que des pièces majeures comme la chaîne ou la cassette (la pièce posée sur la roue arrière qui permet de changer les vitesses) doivent être changées, ça devient plus problématique, explique Jacques Sennéchael.

Un vélo beau visuellement est souvent le signe d'un vélo bien entretenu, mais ce n'est pas toujours le cas. Il ne faut donc pas se fier qu'à l'apparence.

Des sites internet à visiter

Pour les véhicules usagés, le Red Book et le Black Book sont souvent utilisés afin de connaître la valeur d’une voiture ou d’une camionnette, en fonction de son année de production et de son kilométrage.

Pour les vélos, il existe un site Internet qui joue sensiblement le même rôle. Bicyclebluebook vous permet de vérifier la valeur d’un vélo en fonction de sa marque et de son année de fabrication.

Jacques Sennécheal à l'extérieur après une compétition cycliste.

Jacques Sennécheal est le rédacteur en chef de la revue Vélo Mag.

Photo : Fournie par Jacques Sennéchael

Jacques Sennéchael conseille aussi aux acheteurs de se rendre sur les sites internet des fabricants afin de vérifier les chartes de grandeur. Il est impératif selon lui de prendre un vélo de bonne taille.

Soit vous êtes sur la pointe des pieds, soit vous êtes en canard. Dans les deux cas, vous faites un mauvais mouvement et celui-ci se répète à chaque coup de pédale. De un ce ne sera pas agréable et de deux, vous risquez de vous blesser, explique-t-il.

Pour ceux qui se font moins confiance quant à l’évaluation technique d’un vélo, il y a toujours la possibilité de s'en procurer un de seconde main auprès d’un marchand de vélo. Les bicyclettes qui sont vendues par les commerçants ont été vérifiées et réparées. Elles sont habituellement accompagnées d’une garantie d’un mois, qui vous permet de voir si le vélo est vraiment celui qui vous convient.

Le rédacteur en chef de la revue Vélo Mag propose aussi de visiter le site de Cycling Avenue qui achète et vend des vélos d’un bout à l’autre du pays.

Quand vous achetez d’un détaillant ou d’un site spécialisé, vous payez un peu plus cher, mais vous êtes certain que le vélo est prêt à rouler. Une boutique ne peut pas se permettre de vendre un vélo qui ne fonctionne pas bien, c’est sa crédibilité qui entre en ligne de compte, rappelle-t-il.

Attention aux vélos volés

Il existe toutes sortes de vélos en vente dans le marché des vélos usagés. Un regard rapide sur le site Kijiji.ca nous permet de voir qu’en Alberta, des milliers de vélos sont en vente et que le prix de ceux-ci varie d’une trentaine de dollars à plus de 14 mille dollars.

Il faut se méfier des trop bonnes aubaines, car le vélo en question est peut-être un vélo qui a été volé. Avant de payer, l’acheteur devrait toujours vérifier sur le site www.bikeindex.org si le vélo n’appartient pas à quelqu’un d'autre.

Une fois le vélo acheté, le nouveau propriétaire devrait aussi se rendre sur ce site pour y enregistrer son achat.

Grâce à ce service, ce sont plus de 8 800 bicyclettes volées qui ont pu être rendues à leur propriétaire. L’inscription de votre vélo sur la base de données est gratuite et ne prend que deux minutes.

Comme dernier conseil, Jacques Sennéchael mentionne que l’achat d’un vélo usagé ne devrait jamais être réglé en argent comptant. En faisant un virement bancaire, l'acheteur aura plus de facilité à retrouver le vendeur et celui-ci sera moins tenté d’escroquer un éventuel acheteur. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !