•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nord de l'Ontario : les hôpitaux repoussent les opérations chirurgicales non urgentes

Un hôpital dans le Nord de l'Ontario, à Hearst.

La mesure touche aussi les petits hôpitaux comme l'Hôpital Notre-Dame à Hearst. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien étend à l’ensemble de la province sa directive concernant le report des opérations chirurgicales non urgentes, qui était déjà en vigueur dans le Sud de la province.

Dans un courriel envoyé à CBC, le ministère de la Santé indique que cette mesure permettra de libérer plus de lits aux soins intensifs pour les patients atteints de la COVID-19.

Des hôpitaux du Nord de l’Ontario, dont Horizon Santé-Nord à Sudbury et le Centre régional de santé de North Bay, doivent recevoir cette semaine des patients en provenance du Sud.

Cette directive est prise en réponse à l'augmentation des taux d'hospitalisation et d'occupation des unités de soins intensifs, qui ont déjà dépassé le pic de la deuxième vague de COVID-19, selon le ministère.

La décision sera évaluée régulièrement pour permettre la reprise des opérations chirurgicales non urgentes dès que possible, peut-on lire dans le courriel envoyé à CBC News.

Le Dr Lucas Castellani, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital de Sault-Sainte-Marie, dit comprendre les raisons qui ont poussé la province à prendre cette décision, même s'il a été un peu surpris que cela survienne aussi rapidement.

Je pense que le pire dans tout ça, c'est que nous l'avons vu venir en grande partie, note-t-il toutefois.

Nous avons en quelque sorte prédit que tout cela arriverait si les restrictions étaient levées rapidement et si les choses n'étaient pas plus contrôlées.

Une citation de :Dr Lucas Castellani, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital de Sault-Sainte-Marie

Le Dr Castellani souligne que même si elles sont considérées comme non urgentes, les opérations reportées peuvent être très importantes pour les patients.

Il ajoute que cela aura un impact sur la qualité de vie de ceux en attente d'une opération. C'est certainement frustrant dans une certaine mesure.

Il rappelle aussi que les hôpitaux ontariens avaient déjà pris beaucoup de retard l'an dernier.

Ça va créer beaucoup d’angoisse et d’anxiété pour des centaines de personnes qui sont en attente d’une opération, déplore France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt et porte-parole de l’opposition en matière de Santé.

Elle estime que cela aurait pu être évité si le gouvernement avait plus rapidement pris des mesures pour limiter la propagation, comme des congés payés.

C’est tous les médecins qui disent la même chose, on a besoin de congés payés, sinon on va continuer de voir des milliers de personnes malades.

Une citation de :France Gélinas, députée néo-démocrate de Nickel Belt et porte-parole de l’opposition en matière de Santé

Le gouvernement a ouvert la porte mercredi à cette mesure.

Avec les informations de CBC News

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !