•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau aura 17 emplacements pour les camions de cuisine de rue

Un camion de cuisine de rue.

La Ville de Gatineau aura 17 emplacements qui accueilleront les camions de cuisine de rue, cet été.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

Les camions de cuisine de rue pulluleront un peu partout sur le territoire de la Ville de Gatineau, cet été.

Le Comité exécutif de la Ville a approuvé 17 emplacements (Nouvelle fenêtre) pour l’installation de camions de cuisine de rue.

Avec le beau temps et le télétravail encore maintenu cet été, la municipalité a décidé de miser sur des emplacements situés notamment dans des parcs, même si le centre-ville n’est pas en reste. Au total, neuf districts de la Ville accueilleront ces restaurants éphémères.

La cuisine de rue sera aussi permise dans les quatre marchés publics de Gatineau : Vieux-Hull, Plateau, Notre-Dame et Vieux-Aylmer.

Un appel de propositions sera lancé dès le 23 avril. Les exploitants de camions-cuisine intéressés auront jusqu'au 7 mai pour soumettre leur candidature.

Parmi les critères de sélection pris en compte sont inclus les compétences du candidat, son menu et le respect de l'environnement.

Les cuisiniers qui obtiendront le précieux sésame auront une autorisation d’exploitation d’un an.

Feu vert de la Ville

C’est en mars dernier que le conseil municipal a adopté un règlement permettant la cuisine de rue dans l’espoir, entre autres, de soutenir la diversification des activités des restaurateurs en période de crise.

Jusqu’alors, le règlement de la Ville n’autorisait que la restauration associée à la tenue de divers types d'événements, tels les foires et les festivals. Quelques rares restaurateurs avaient aussi des droits acquis quant à l'usage de camions de nourriture ambulants.

Un projet pilote pour les camions-restaurants était prévu pour la période s'étendant de mai à octobre 2020, mais la pandémie l’a chamboulé. Le Service de l’urbanisme et du développement durable de la Ville n’avait alors proposé que deux sites au centre-ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !