•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sénat canadien va débattre d’une motion de soutien envers la Laurentienne en mai

Vue d'ensemble de la chambre du Sénat.

Le Sénat s'est réuni mardi soir pour discuter d'une motion en lien avec la Laurentienne, ultimement reportée.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

La sénatrice sudburoise Josée Forest-Niesing a déposé une motion devant le Sénat canadien mardi en soutien à l’Université Laurentienne, mais n'a pas réussi à demander à la Chambre haute de s'y pencher avant sa prochaine rencontre.

Parlant de la situation de restructuration à la Laurentienne comme d’un dangereux précédent, la motion avait comme objectif de demander au Sénat canadien de soutenir l'établissement d'enseignement et de faire pression sur le gouvernement canadien pour la sauvegarde des programmes en français coupés lors du processus de restructuration.

La motion n’a pas été débattue ni étudiée au moment du dépôt; le Sénat a plutôt choisi de renvoyer l’étude à sa prochaine rencontre, soit le 4 mai, lorsque deux sénateurs du groupe parlementaire conservateur n’ont pas donné leur consentement pour que la motion soit déposée sans préavis.

Josée Forest-Niesing est présidente du Conseil d'administration de l'Université de Sudbury.

Josée Forest-Niesing est sénatrice au Parlement canadien (Archives)

Photo : Radio-Canada

Dans un communiqué de presse, la sénatrice croit que la décision du Sénat ne tient pas compte du fait que c’est maintenant qu’il faut tout faire pour influencer les paliers gouvernementaux.

Mme Forest-Niesing affirme que la communauté francophone minoritaire du Nord de l’Ontario dépend de l’Université Laurentienne pour son épanouissement, son appui et son avenir.

Elle craint que le délai de traitement de la motion en mai ne mette en doute la pertinence de celle-ci en raison de l’évolution de la situation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !