•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation de Robert Charbonneau à Montréal

Portrait du visage de l'homme en gros plan, il regarde vers la gauche.

Robert Charbonneau aurait détourné 105 313 $ entre 2004 et 2005.

Photo : Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) annonce que Robert Charbonneau a été arrêté dimanche à l'Aéroport international Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal en application d’un mandat pancanadien délivré à Gravelbourg.

L'ancien directeur général du Collège Mathieu, à Gravelbourg, dans le sud de la Saskatchewan, a fait l’objet d’un mandat d’arrestation pendant un peu plus 13 ans avant d’être arrêté à Montréal dimanche. Il est accusé d’avoir détourné 105 313 $ entre 2004 et 2005.

Une porte-parole de la GRC en Saskatchewan, la caporale Marianne Coulibaly, explique que la police fédérale ne peut pas dire si l’arrestation de M. Charbonneau dimanche à Montréal était le fruit du hasard ou si les autorités étaient au courant de son arrivée.

Selon nos sources, Robert Charbonneau revenait du Vietnam lorsqu’il a été arrêté à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau.

Fil des événements :

  • 2005 : La GRC de Gravelbourg reçoit un appel concernant une allégation de fraude en lien avec le Collège Mathieu.

  • 5 juillet 2007 : Des accusations de fraude de plus de 5000 $ sont déposées contre Robert Charbonneau, ancien directeur général du Collège Mathieu à Gravelbourg.

  • 9 avril 2008 : Robert Charbonneau ne se présente pas à la cour provinciale de Swift Current pour répondre aux accusations de fraude. Un mandat d’arrêt pancanadien est lancé contre lui.

  • Décembre 2008 : Robert Charbonneau est retrouvé au Vietnam avec l’aide de l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol). Il ne peut être arrêté que s’il revient au Canada.

  • 18 avril 2021 : Robert Charbonneau est arrêté à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau.

  • 19 avril 2021 : L'accusé comparaît en cour à Montréal.
  • 24 avril 2021 : Date prévue de la deuxième comparution de Robert Charbonneau à Montréal.

Des accusations remontant à plus d'une décennie

En 2005, la GRC de Gravelbourg a reçu un appel concernant une allégation de fraude d’une somme importante en lien à une école en 2004 et 2005, écrit la police fédérale dans son communiqué de mercredi.

Des irrégularités présumées auraient été remarquées dans les états financiers du Collège Mathieu à Gravelbourg après que Robert Charbonneau eut quitté ses fonctions à la fin de l’été 2005. Le Collège Mathieu a ensuite accusé l’ex-directeur général de l’établissement d’avoir détourné 105 313 $ entre 2004 et 2005.

Robert Charbonneau ne s'est pas présenté à sa comparution prévue devant la cour provinciale de Swift Current en 2008 pour répondre à ces accusations.

Lorsque Robert Charbonneau a omis de comparaître en cour pour répondre de cette accusation, indique la GRC, un mandat pancanadien pour son arrestation a été émis le 9 avril 2008.

Une professeure de droit pénal à la section de droit civil à la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa, Jennifer Quaid, remarque que les mandats d'arrestation, même après plusieurs années, peuvent porter fruit. Alors c'est une question de patience des fois.

Si la fraude alléguée était vraie, celle-ci serait quand même importante pour la communauté locale et peut toucher une institution qui est au cœur de la communauté.

Nous parlons ici quand même d'une école de langue française, donc une école d'une minorité linguistique en Saskatchewan, poursuit la professeure.

Donc, j'imagine qu'il est très possible, dans ce contexte-là, qu'il y ait un sentiment de bris et de violation de confiance qui peut-être ne serait pas présent lorsque c'est très abstrait ou que c'est une multinationale qui n'est pas proche de chez nous.

Une citation de :Jennifer Quaid, professeure de droit pénal à la section de droit civil à la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa

Pour sa part, le Collège Mathieu n’a pas souhaité commenter l’arrestation de Robert Charbonneau.

L’accusé se trouve actuellement à Montréal, où il a comparu en cour lundi, au lendemain de son arrestation.

Sa prochaine comparution est prévue le 24 avril, où une date de transfert en Saskatchewan devrait être annoncée, selon la GRC. La cour décidera également si M. Charbonneau devra être en prison ou non en attente de son procès.

Robert Charbonneau devra toutefois rester à Montréal avant d’être transféré en Saskatchewan, afin de compléter sa quarantaine obligatoire, puisqu’il revient de l’extérieur du pays.

Avec les informations d’Emeline Riffenach

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.