•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il profite du confinement pour reprendre sa vie en main et perd 150 livres

Deux photos du même homme : l'une avant sa perte de poids avec une chemise bleue et les bras croisés et l'une à l'heure actuelle avec un chandail noir et plusieurs livres en moins.

L'homme de 28 ans originaire de Terre-Neuve indique qu'il sera méconnaissable pour les membres de sa famille qu'il n'a pas vu depuis 2019.

Photo :  CBC

Radio-Canada

Le confinement engendré par la pandémie de COVID-19 a peut-être été synonyme de procrastination pour quelques-uns, mais pas pour Kyle White. Le Terre-Neuviens de 28 ans a décidé de profiter de cette solitude imposée pour reprendre sa vie en main.

Il y a un peu plus d'un an, je suis monté sur la pesée et je pesais environ 430 livres, raconte M. White depuis son domicile à Saskatoon, en précisant que la plupart des pesées n'atteignent même pas ce poids.

Après avoir dépassé les 430 livres, Kyle White s'est rendu compte que lui et sa conjointe avaient beaucoup de mauvaises habitudes à perdre afin d’atteindre une vie saine.

Son poids avant la pandémie lui laissait des douleurs aux genoux et au dos. Il faisait de l'hypertension artérielle et le poids continuait sans cesse de s’accumuler.

Chaque jour, je me réveillais plus lourd que le jour précédent, dit-il. Je savais que ce n'était pas viable.

Il a fallu beaucoup de travail

Pour Kyle White, qui porte des chaussures de taille 15, le parcours de perte de poids a commencé par de petits pas.

Il a commencé un jour par se lever du canapé pour aller promener le chien. Ces premières promenades se sont ensuite transformées en marches plus longues, qui devenaient de plus en plus plaisantes pour le jeune homme.

Lorsque l’été 2020 est arrivé, il a décidé de commencer à faire des randonnées.

Un homme se tient dans des pantalons trop grands pour lui et envoie un pouce.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le jeune homme est fier de ne jamais avoir abandonné.

Photo : CBC

Nous avons commencé à voir des résultats, se souvient-il. Cela a demandé beaucoup de travail, mais une fois que nous avons commencé à voir les résultats, nous étions prêts à faire plus d'efforts.

Kyle White a ensuite éliminé l'alcool de son régime alimentaire et boit désormais essentiellement de l'eau. Il porte une montre d’entraînement pour s’assurer d’atteindre son objectif quotidien de 10 000 pas.

Il a également changé sa relation avec la nourriture différemment, dit-il.

Notre alimentation est exempte de produits d'origine animale à 98 %, ajoute Kyle White en énumérant ses aliments de base d'origine végétale.

Il a appris à cuisiner le tofu et le tempeh pour obtenir des protéines, et ne mange qu'un peu d'œufs de temps à autre.

Kyle White mesure près 6 pieds et 5 pouces et dit qu'il a toujours été un grand gaillard. Mais le fait de voir la balance dépasser la limite l'a poussé à revoir complètement son mode de vie. Lorsqu'il n'avait plus de défis sur les sentiers à la fin de l’été, il s'est mis à la course à pied, bien que de façon hésitante au début.

Quand on a la taille que j'avais, et que j'ai toujours, il faut faire très attention quand on court, car il est très facile de se blesser à la cheville ou au genou, dit Kyle White.

L'étape la plus difficile est de commencer.

Une citation de :Kyle White

Il a commencé par de courtes séquences de course pendant ses promenades. Il s'est ensuite entraîné à courir 500 mètres sans faire de pause. Puis il a atteint un kilomètre. Puis un deuxième kilomètre.

L'automne dernier, il a couru quatre kilomètres sans s'arrêter. Alors que la neige commençait à tomber et que les températures commençaient à baisser.

Deux photos du même homme : celle de gauche avant sa perte de poids et celle de droite aujourd'hui.

Kyle White et sa femme ont décidé il y a un an de changer leur vie en adoptant de nouvelles habitudes.

Photo :  CBC

Il court maintenant de trois à quatre fois par semaine : quelques courses de cinq à sept kilomètres et une longue course, jusqu'à 15 kilomètres.

Kyle White vise une course de 10 kilomètres en juin et un semi-marathon en septembre. Il espère pouvoir un jour terminer un marathon complet.

Des objectifs ambitieux

Il n'a pas pu visiter sa province natale depuis octobre 2019, mais lorsqu'il reviendra, il veut faire la course des sentiers Cabot, un parcours de 20 kilomètres qui a la réputation d'être l'un des parcours de course les plus difficiles en Amérique du Nord.

Un sentier à flanc de montagne au bord de l'océan Atlantique.

La piste Cabot, dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse.

Photo : Getty Images / BirdImages

Lorsqu'il rentrera chez lui, le Kyle White que sa famille accueillera sera beaucoup plus mince que celui qui est parti en 2019.

J'ai toujours l'impression que c'est mon propre corps, mais voir la différence réelle sur des photos côte à côte, ou le pantalon que je portais, c'est un peu difficile à comprendre, partage le jeune homme.

Nos câlins vont être très différents lorsque nous nous reverrons.

À ce jour, il a perdu plus de 150 livres, soit un tiers de son poids en un an. Sa femme n'est pas loin derrière, ayant perdu plus de 75 livres. Ils n'ont pas l'intention de revenir au point où ils en étaient.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !