•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CISSS des Îles : des projets immobiliers et un déficit moins lourd qu’anticipé

La façade de l'hôpital des Îles-de-la-Madeleine avec des voitures en avant-plan.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux prévoit bonifier son offre de services auprès des aînés, des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un troubles du spectre de l'autisme et de la clientèle souffrant de problèmes de santé mentale (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles jongle avec trois projets immobiliers pour élargir son offre de services auprès des clientèles ayant des besoins spécifiques.

Premièrement, le CISSS des Îles songe à agrandir son Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et trouble du spectre de l'autisme (CRDI-TSA) situé à Fatima.

Des démarches sont en cours en vue d'acquérir le terrain adjacent au Centre, pour la somme de 30 000 $, dans le but de protéger la parcelle pour un potentiel projet qui reste à définir, selon le directeur des ressources financières du CISSS, Claude Cyr.

Mardi soir, lors de la rencontre du conseil d’administration, M. Cyr a expliqué que plusieurs scénarios de réaménagement du Centre sont encore à l'étude, mais que l'agrandissement des locaux est probable.

On est vraiment dans une phase d’analyse et de préparation de ce projet-là, ajoute la présidente-directrice générale du CISSS des Îles, Jasmine Martineau. La clientèle et les besoins en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l’autisme sont en augmentation et le ministère finance davantage pour augmenter les services qu’on donne à cette clientèle-là.

Actuellement, l’espace est insuffisant et pas nécessairement adapté de façon optimale. On doit passer par une révision architecturale pour améliorer l’espace et l’organisation des services cliniques.

Une citation de :Jasmine Martineau, présidente-directrice générale du CISSS des Îles
Jasmine Martineau, PDG du CISSS des Îles-de-la-Madeleine

La PDG du CISSS des Îles, Jasmine Martineau, explique que le projet du CRDI-TSA sera précisé au cours des prochains mois (archives).

Photo : CISSS

Le CISSS des Îles a prévu l'octroi de 1,4 million de dollars dans son plan triennal 2021-2024 pour réaménager le CRDI-TSA.

Toute transaction immobilière effectuée par le CISSS doit être préalablement approuvée par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Le projet de maison des aînés révisé

De plus, la présidente-directrice du CISSS des Îles mentionne que des annonces ministérielles sont attendues prochainement concernant le projet de maison des aînés et de maison alternative aux Îles-de-la-Madeleine.

En février 2019, la ministre des Aînés, Marguerite Blais, avait annoncé la création de 12 nouvelles places aux Îles-de-la-Madeleine, soit six places en maison des aînés et six places en maison alternative.

Toutefois, Jasmine Martineau précise que le projet a depuis été révisé et que le nombre de places a évolué, mais refuse d’en dire davantage avant les annonces du gouvernement du Québec.

Une maquette de la cour intérieure d'une future maison des aînés.

À travers les maisons des aînés, le ministère de la Santé et des Services sociaux souhaite offrir des « milieux de vie modernes et à dimension humaine ». Québec avait présenté des maquettes du concept devant remplacer les CHSLD en novembre 2019 (archives).

Photo : MSSS

La PDG du CISSS souligne qu’un travail de terrain est en cours avec les équipes professionnelles du ministère.

On est en action, il faut préparer un plan clinique pour préparer l’arrivée des personnes qui vont occuper la maison des aînés, explique Mme Martineau.

Hébergement transitoire en santé mentale

Les autorités madeliniennes de la santé prévoient aussi d'investir 1,3 million de dollars pour construire un nouvel immeuble visant à offrir un hébergement de transition en santé mentale.

L’espace permettrait d’assurer une transition pour les personnes ayant bénéficié de soins psychiatriques aigus, avant un éventuel retour à la maison.

Une construction dès l’automne 2021 est envisagée.

Un déficit moins élevé que prévu

Tout porte à croire que le CISSS des Îles pourra conclure son année financière avec un déficit budgétaire moins important qu'anticipé.

L'établissement prévoit boucler l'exercice financier 2020-2021 avec un déficit budgétaire inférieur à un million de dollars, alors qu'un solde négatif de 1,5 million de dollars était anticipé en mars.

Bien que l'année financière se terminait le 31 mars, les livres comptables ne sont pas encore fermés ce qui empêche actuellement d'évaluer précisément le solde budgétaire.

CISSS des Îles : hôpital de l'Archipel

La hausse des coûts liés à l'embauche de main-d'œuvre indépendante a explosé au cours des dernières années (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Le directeur des services administratifs du CISSS des Îles, Claude Cyr, précise que du financement gouvernemental additionnel a permis de réduire l'écart entre les dépenses et les revenus.

On a eu la confirmation d’un financement de 500 000 $ en lien avec l’achat de médicaments onéreux, les antinéoplasiques [médicaments utilisés en chimiothérapie, NDLR], explique Claude Cyr. Cela qui va permettre de réduire le déficit anticipé. On anticipe le ramener en deçà d’un million de dollars, ça c'est certain.

M. Cyr laisse même croire qu’un léger surplus n’est pas impossible , car d’autres confirmations de financement sont attendues.

La version finale des résultats budgétaires du CISSS des Îles pour l'année 2020-2021 sera présentée en juin.

Des doses de vaccin attendues

Le CISSS des Îles prévoit recevoir un nouvel arrivage de doses du vaccin Moderna contre la COVID-19 d'ici le 30 avril.

Le nombre de doses acheminées vers l'archipel demeure inconnu pour l'instant.

Une femme masquée reçoit le vaccin d'une autre dame masquée.

La majorité des adultes madelinots ont déjà reçu une première dose de vaccin et l'administration des deuxièmes doses est enclenchée (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Bien que la vaccination des deuxièmes doses soit enclenchée dans l'archipel depuis le début avril, les prochains vaccins reçus serviront, en priorité, à inoculer des Madelinots qui n’ont pas encore pu profiter de la vaccination, entre autres, parce qu’ils se trouvaient à l’extérieur des Îles.

Tout dépendamment du nombre de doses qu'on va avoir dans notre envoi, on va par la suite descendre dans les tranches d'âges pour les deuxièmes doses, précise la cheffe de programme en santé publique locale au CISSS des Îles, Marilyn Boudreau.

Les Madelinots vivant en CHSLD, en résidence privée pour aînés ou dans des ressources intermédiaires ou de type familial ont déjà reçu leur deuxième dose de vaccin, tout comme leurs proches aidants et les employés du réseau de la santé madelinot.

Les aînés quittent le Château Madelinot

Par ailleurs, le CISSS des Îles a confirmé la fermeture du site d'hébergement non traditionnel aménagé dans l'hôtel Château Madelinot aux Îles-de-la-Madeleine.

Depuis octobre, 29 personnes âgées y logeaient dans l'attente de l'ouverture des places en CHSLD intégrées dans la nouvelle construction de la Résidence Plaisance.

Le déménagement de ces personnes nécessitant des soins de longue durée a finalement eu lieu les 15 et 16 avril.

Un édifice massif multicolore avec de nombreux balcons.

La construction de la Résidence Plaisance des Îles est en voie d'être finalisée.

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Le transfert d'hébergement était d'abord prévu au début mars, mais des retards dans la réception de certaines marchandises nécessaires au fonctionnement de la section de soins de longue durée avaient forcé le report.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !