•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gaspé et New Richmond en mode solutions pour leurs arénas

L'intérieur de l'aréna de Gaspé avec la glace, sans joueurs.

L'aréna de Gaspé (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Alors que Carleton-sur-Mer et Port-Daniel-Gascons vont de l’avant avec des réfections majeures dans leur aréna respectif, New Richmond et Gaspé n’ont pu bénéficier du même programme de subvention. Les deux municipalités ont ainsi choisi de se tourner vers leur plan B.

New Richmond souhaite préserver le complexe sportif Jean-Marie-Jobin, construit en 1969, malgré le refus de sa demande déposée au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS). Une réfection complète évaluée à près de dix millions $ était dans les cartons. Un scénario de réfection plus modeste a finalement été retenu par les élus.

La décision que le conseil vient de prendre en allant par étapes, au moins, ça garantit la survie de l’infrastructure. Les gens, ce qu’ils veulent, c’est le service. On va continuer à leur offrir, précise le maire, Éric Dubé.

Aréna de New Richmond

Le complexe sportif Jean-Marie-Jobin de New Richmond. (archives).

Photo : Ville de New Richmond

La première phase de travaux, évaluée à moins de deux millions $, sera subventionnée à la hauteur de 800 000 $ par une aide financière obtenue par la Ville en 2018. La première phase comprendra notamment le remplacement du système de refroidissement et de la toiture du bâtiment. Ce chantier pourrait débuter cet été.

On s’est engagés, nous, dans les prochaines années, à faire les rénovations étape par étape, explique M. Dubé. Ainsi, la réfection des vestiaires est prévue dans un deuxième temps. L’enveloppe du bâtiment sera quant à elle refaite ultérieurement.

Le Programme d'aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) s’élevait à 294 millions $. Ce programme visait à financer la construction, l’aménagement, la mise aux normes ou la rénovation d’installations sportives et récréatives, à parts égales (33,3 %) entre Québec, Ottawa et l’organisme porteur d’un projet.

Gaspé songe à scinder son projet

Gaspé n’est pas non plus parvenue à mettre la main sur la subvention tant espérée. La Ville souhaitait réaliser son projet de complexe sportif évalué à 20 millions $. On prévoyait y aménager une glace de dimension nord-américaine en plus d’un terrain synthétique et d’une piste de course.

L’administration municipale évalue désormais la possibilité de scinder son projet en deux. Comme l’aréna du centre-ville a besoin de beaucoup, beaucoup d’attention, le maire Daniel Côté estime que son remplacement constituerait une priorité. Si les coûts le permettent et s’il est possible de procéder de la sorte, une phase ultérieure comprenant le complexe multisport pourrait ensuite être réalisée.

Le maire de Gaspé Daniel Côté

Le maire de Gaspé, Daniel Côté (archives).

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

On se laisse encore quelques mois pour ensuite probablement arriver, vers la fin de l’été ou le début de l’automne, avec de nouveaux dépôts dans de nouveaux programmes d’aide financière, explique le maire.

Il n’est pas impossible, croit M. Côté, que de nouveaux programmes soient annoncés à l’approche des élections fédérales. Qui dit veille d’élection, dit possibilités de cordons de la bourse qui se délient plus facilement. Ça pourrait arriver qu’il y ait de belles surprises de ce côté-là […], lance l’élu.

D'autres municipalités qui avaient déposé un projet qui a été refusé dans le cadre du PAFIRS en sont également à revoir leurs plans. C’est le cas de Saint-Siméon, qui espérait pouvoir construire un nouveau centre de plein air de 700 000 $ et de Nouvelle, qui visait une réfection majeure de 4,9 millions $ au centre sportif Louis-Sleigher.

Aréna de Nouvelle durant l'hiver.

Tout comme New Richmond et Carleton-sur-Mer, Nouvelle souhaitait que les gouvernements provincial et fédéral paient 66 % des coûts liés à la réfection de son aréna (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le PAFIRS a suscité un vif engouement dans l'Est-du-Québec, mais a fait peu d’heureux élus. Selon une compilation réalisée par le Regroupement des MRC de la Gaspésie, 15 projets gaspésiens y ont été déposés; l’aide totale demandée en région s’élèverait à 37,7 millions $. Toujours selon ce document, la valeur totale des projets acceptés se situe à environ 8 millions $.

Outre Carleton-sur-Mer et Port-Daniel–Gascons, qui pourront aller de l'avant avec des réfections majeures au centre civique Léopold-Leclerc et au centre sportif Marco Sébastien Cyr, Grande-Rivière pourra concrétiser son initiative de piste à rouleaux (pumptrack) évaluée à un peu plus de 145 000 $.

Un texte de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !