•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écoles, garderies, épiceries des futures zones à risque : les employés seront vaccinés

La province précisera quelles sont les collectivités considérées comme à risque vendredi.

Un pharmacien prépare une dose du vaccin AstraZeneca-Oxford contre la COVID-19 avec une seringue dans une pharmacie en France, le 2 avril 2021.

La province encourage les personnes de plus de 40 ans à se faire vacciner dans une pharmacie.

Photo : Getty Images / LOIC VENANCE

Radio-Canada

Le Manitoba prévoit désormais être en mesure de vacciner 70 % des personnes de plus de 18 ans au plus tard le 9 juin. Mercredi, la province a donné plus de détails sur la vaccination des travailleurs de première ligne et sur les zones à prioriser en raison du risque accru de contracter la COVID-19.

De plus, environ 2400 agents de police et 4700 pompiers sont désormais admissibles à la vaccination et peuvent dès aujourd’hui prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone.

Les Manitobains de plus de 50 ans ainsi que les membres des Premières Nations de plus de 30 ans peuvent aussi être vaccinés dès mercredi dans les supercliniques et les cliniques mobiles de la province.

Les zones à risque seront précisées vendredi

La province est en train de déterminer quelles seront les communautés à risque qui seront ciblées par sa stratégie de vaccination, a déclaré en conférence de presse Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Les zones géographiques seront déterminées en fonction du taux de contamination, mais aussi d’autres facteurs comme la densité de population et le pourcentage de personnes issues de minorités visibles et de ménages à faible revenu qui vivent dans ces secteurs, a-t-elle précisé.

La province annoncera vendredi quelles seront les zones géographiques ciblées.

Toutes les personnes de plus de 18 ans qui habitent dans ces secteurs pourront se faire vacciner. Les personnes qui y travaillent sans y habiter, et qui y sont en contact avec le public, seront aussi admissibles. Elles pourront prendre rendez-vous à compter de vendredi.

Parmi ces travailleurs figurent les personnes travaillant dans une école ou un service de garde, ou dans l’alimentation, les épiceries, les stations-service, les restaurants ou les banques alimentaires ainsi que les inspecteurs de la santé publique.

Joss Reimer à gauche et Johanu Botha est à droite, lors d'une conférence de presse.

Joss Reimer et Johanu Botha ont fourni des informations sur la campagne de vaccination, en conférence de presse mercredi.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

La Dre Reimer a indiqué que d’autres professions pourraient être ajoutées à cette liste en fonction de l’approvisionnement en vaccins.

Cette semaine, la province a également annoncé l’ouverture prochaine de cinq cliniques pour les Autochtones en milieu urbain avec ou sans rendez-vous à Winnipeg, à Portage-la-Prairie, à Brandon et à Thompson. Les personnes sans-abri de plus de 18 ans pourront aussi se faire vacciner dans ces cliniques.

Le point sur les vaccins AstraZeneca, Pfizer et Moderna

La vaccination avec AstraZeneca a été ouverte cette semaine aux personnes de plus de 40 ans.

La Dre Reimer a affirmé que cette décision a été prise sur la base des avantages du vaccin, qui surpassent les risques. Sur 1 million de personnes âgées d'une quarantaine d'années qui recevraient le vaccin AstraZeneca, 5 pourraient subir un effet secondaire grave, alors que sur 1 million de personnes de cette tranche d’âge qui ne se font pas vacciner, 60 pourraient être admises aux soins intensifs après avoir contracté la COVID-19.

Ces thromboses constituent par ailleurs une affection traitable, a souligné la Dre Reimer, et le risque [associé au vaccin] est encore plus bas que celui de caillots sanguins causés par d’autres facteurs.

Les gens ont des questions, ils peuvent aussi avoir des inquiétudes. Toutefois, ce que je crains, c’est que les gens qui hésitent à se faire vacciner ne profitent pas de la chance qui leur est offerte et qu’ils s’exposent aux dangers que présente la COVID-19, a-t-elle dit, en signalant que la situation épidémiologique ressemble à celle de l’automne et qu’un autre confinement est possible.

La province indique que des doses sont encore disponibles et qu’elle mettra à jour sa carte des cliniques et des pharmacies offrant des rendez-vous pour le vaccin AstraZeneca.

Stables pour le moment, les livraisons de Pfizer augmenteront au début du mois de mai, a annoncé le coresponsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Johanu Botha.

Toutefois, la livraison de 42 000 doses du vaccin Moderna prévue pour la semaine du 19 avril est en retard et est revue à la baisse, soit 22 100 doses. Le fédéral n’a par ailleurs pas encore annoncé de livraisons à venir des vaccins Moderna et AstraZeneca, ajoute Johanu Botha.

Le calendrier de vaccination revu de la province prévoit maintenant que 70 % des personnes de plus de 18 ans pourront être vaccinées le 5 juin, selon un scénario optimiste, et le 9 juin, selon un scénario pessimiste.

Johuna Botha assure que ces retards de livraison ne compromettent pas l’administration de la deuxième dose.

La province espère avoir administré 500 000 doses à la mi-mai. À ce jour, 366 389 doses ont été administrées, 81 447 ont été envoyées à des partenaires de vaccination, et 73 463 doses doivent être administrées dans les 11 prochains jours.

Plus de 25 % des Manitobains âgés de 18 ans et plus sont ainsi vaccinés, selon Johuna Botha.

Il est maintenant possible de prendre rendez-vous pour la superclinique de la rue Leila, à Winnipeg, qui ouvrira ses portes le 7 mai.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !