•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des vaccins au travail en Chaudière-Appalaches

6446cbe3ae4f484e879c4d62313feb74

Usine exceldor saint-anselme, extérieur automne

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

La vaccination en entreprise est commencée dans Chaudière-Appalaches, alors que des employés d'Exceldor et de Vachon reçoivent leur première dose sur leur lieu de travail.

Ces entreprises agroalimentaires, un secteur ciblé comme prioritaire, sont parmi les premières visitées, mais une douzaine d'équipes du CISSS Chaudière-Appalaches seront déployées dans une soixantaine de milieux de travail au cours des prochains jours.

La responsable de la vaccination dans Chaudière-Appalaches, Marie-Ève Tanguay, espère que cette nouvelle stratégie va convaincre de nombreux travailleurs de se faire vacciner le plus rapidement possible.

Il fallait trouver une façon différente de rejoindre [les travailleurs]. Il y a eu une baisse d'achalandage quand même importante au niveau du AstraZeneca dans les derniers jours, donc pour nous, c'est une façon d'aller vers la population, souligne-t-elle à l'émission Première heure.

On s'est dit qu'il faut arrêter que les gens viennent vers nous, mais plutôt nous qui allons vers eux.

Une citation de :Marie-Ève Tanguay, responsable de la vaccination dans Chaudière-Appalaches

Entreprises où il y a de la vaccination mercredi :

  • Exceldor à Saint-Anselme
  • Usine Vachon à Ste-Marie
  • Abattoir Agri-Bioà St-Agapit
  • Aliment Breton à Scott et St-Narcisse
  • Fonderie Poitras à L'Islet

3000 travailleurs potentiels

La réponse des patrons qui peuvent ainsi garder leurs employés au travail même s'ils se font vacciner est généralement positive, affirme Mme Tanguay.

On a entamé il y a quelques jours des appels auprès des entreprises pour la reprise de la vaccination du AstraZeneca, ajoute-t-elle. Et vous comprenez qu'avec l'annonce d'hier, il faut qu'on recalcule nos choses, car on va désormais pouvoir vacciner aussi les 45 ans [et plus], donc ça nous amène à vacciner un potentiel de 3000 travailleurs en entreprise dans les prochains jours.

La direction d'Exceldor ne s'est pas fait prier pour accepter une telle offre. Plus de 300 travailleurs de 45 ans et plus étaient éligibles pour recevoir un vaccin.

Nos gens vont être vaccinés en priorité donc c'est un beau service à offrir à notre clientèle, se réjouit Anne-Marie Vallée, directrice santé et sécurité chez Exceldor. Ça va permettre d'éviter peut-être d'autres éclosions. Le site de Saint-Anselme en a déjà vécu une. On se sent choyé d'être vacciné en priorité.

Ils nous libèrent. Ça n'a pas été long, confie Benoit Roy, un travailleur de 62 ans qui a reçu le vaccin mercredi.

Les 45 ans et plus qui souhaitent se déplacer peuvent de leur côté obtenir une plage horaire pour se vacciner dans l'un des quatre centres de vaccination de Lévis, Montmagny, Thetford Mines ou Saint-Georges.

Quant à la deuxième dose pour les résidents en CHSLD, la campagne va s'accélérer la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !