•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une infirmière éprouvée supplie la population de suivre les règles sanitaires

« Nous sommes tous épuisés, et je ne sais pas si mon coeur peut supporter toute cette douleur. »

L'infirmière Kendall Skuta en larmes.

Kendall Skuta demande aux gens de prendre la pandémie au sérieux.

Photo : Kendall Skuta

Radio-Canada

Dans un cri du cœur lancé après un quart de travail dans une unité d’hospitalisation de patients infectés par la COVID-19, une infirmière de la Colombie-Britannique supplie la population de prendre la pandémie au sérieux.

Kendall Skuta travaille à l'Hôpital régional d'Abbotsford. Mardi, elle a publié une photo sur Instagram la montrant en train de sangloter après un quart de travail particulièrement difficile.

Elle venait de voir un patient âgé d'environ 60 ans mourir d’un arrêt cardiaque peu de temps après son transfert hors de l'unité de soins intensifs. Le personnel avait tout fait pour tenter de le sauver.

Après que sa mort eut été prononcée, nous sommes tous restés là pendant une minute. Silencieux. Épuisés. Le cœur brisé. Des boules se sont formées dans nos gorges, des larmes ont rempli nos yeux. Nous nous sommes regardés, essayant de trouver les mots. Aucun mot. Il n'y en avait pas, dit-elle dans sa publication.

Le nombre de morts que j'ai vus l'année dernière pèse sur moi chaque jour.

Une citation de :Kendall Skuta, infirmière

L’infirmière se demande quand les Britanno-Colombiens commenceront à prendre les mesures sanitaires au sérieux.

S'il vous plaît, je vous en supplie tous. Restez à la maison, portez un masque et faites-vous vacciner si vous êtes admissible. Nous sommes tous épuisés, et je ne sais pas si mon coeur peut supporter toute cette douleur.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

La mort de ce patient l'a frappée plus que d'autres. Ses parents ayant à peu près le même âge, elle est triste à l'idée que ses parents pourraient mourir de la COVID-19.

Beaucoup de gens pensent que tous ceux qui ont la COVID ou qui en meurent sont vieux. [Le patient] ne l'était pas, dit-elle.

L'infirmière rappelle que les gestes demandés par la santé publique pour freiner la pandémie et sauver des vies sont simples : porter un masque, rester à la maison et ne pas voyager inutilement.

Avec les informations d'Anita Bathe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !