•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier salon virtuel pour attirer de nouveaux travailleurs aux Îles

Des maisons madeliniennes avec un plan d'eau en avant-plan.

De nombreux emplois sont à pourvoir aux Îles-de-la-Madeleine (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Le premier Salon virtuel de l'emploi et de la vie aux Îles se tient aujourd'hui et demain pour remplacer la Croisière de l'emploi qui avait dû être annulée en juin dernier en raison de la pandémie.

Des conférences, des ateliers et une cinquantaine de kiosques ont été mis sur pied pour faire connaître les opportunités d'emploi aux Îles.

L'événement, organisé par la Stratégie d'attraction des personnes de la communauté maritime et Place aux jeunes Îles-de-la-Madeleine, sera clôturé par un spectacle virtuel jeudi soir.

Le conseiller en marketing territorial à la Municipalité, Alexandre Bessette, explique que les besoins sont nombreux et variés sur l'archipel.

On peut retrouver le CISSS des Îles qui a un grand besoin de main-d'œuvre, mais on a aussi des entreprises de la construction, le milieu de la petite enfance, des pharmacies, c'est vraiment super varié, affirme-t-il en entrevue à l'émission Bon pied, bonne heure.

M. Bessette admet cependant que la pénurie de logements et le manque de places en garderie peuvent compliquer un déménagement aux Îles.

On a peut-être 1300 inscriptions, mais on ne s'attend pas à ce que les 1300 personnes déménagent la semaine prochaine. Il y a plusieurs mesures qui ont été mises en place par la Municipalité et on travaille là-dessus, mais c'est vrai que c'est un enjeu le logement.

Une citation de :Alexandre Bessette, conseiller en marketing territorial à la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Il y a aussi une question de timing, quelqu'un qui serait ouvert à venir aux Îles le 1er juillet, c'est certain que c'est plus difficile de trouver un logement en pleine saison touristique qu'au mois d'octobre comme je l'ai fait, témoigne-t-il.

M. Bessette ajoute qu'il sera important d'assurer un suivi auprès des participants au Salon dans les prochaines années, puisque 1500 emplois sont à pourvoir d'ici trois ans aux Îles.

Il y a eu beaucoup de formations en amont auprès des entreprises avec une consultante en ressources humaines et, une fois le salon terminé, on veut organiser une nouvelle formation en lien avec l'importance des suivis parce qu'on s'entend que déménager aux Îles-de-la-Madeleine, ça peut être un long processus, explique-t-il.

Il est possible de s'inscrire gratuitement au salon de l'emploi et de la vie aux Îles tant que la plateforme sera disponible, c'est-à-dire jusqu'au 27 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !