•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En pleine crise du logement, de nombreux immeubles sont vacants à Montréal

Un immeuble avec fenêtres placardées.

Un des immeubles vacants dans le Centre-Sud, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

Radio-Canada

Plus d'une centaine de logements, privés et publics, sont vides dans le quartier Centre-Sud de Montréal, notamment sur la rue Atateken.

Différentes raisons expliquent la vacance de ces immeubles. Certains seront démolis et remplacés, d’autres sont en attente de matériaux pour des travaux de rénovation en cours qui accusent du retard. Enfin, certains édifices sont en attente de financement pour des travaux de rénovation.

Il y a, entre autres, trois immeubles qui appartiennent à la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM), qui sont vacants depuis un certain temps.

Nancy Shoiry, la directrice générale de la SHDM, explique que son organisme s’est associé avec des partenaires en itinérance pour offrir de l’hébergement stable pour cette clientèle.

On va offrir une cinquantaine de logements stables, assure-t-elle.

Concernant un autre édifice appartenant à la SHDM sur la rue De Maisonneuve, qui était géré par l’accueil Bonneau, les locataires ont été relogés en attendant qu'il soit rénové.

Mme Shoiry explique que la SHDM est en attente depuis l’automne d’une décision fédérale pour un financement afin de rénover l’édifice.

Éric Michaud, coordonnateur du Comité logement Ville-Marie, déplore cette situation et constate la difficulté de financer des projets sociaux . Selon lui, les acteurs publics ont beaucoup de difficultés.

Il y a 20 000 ménages locataires qui attendent un logement, alors qu’il y a des dizaines de logements vacants dans ce quartier, se désole M. Michaud.

Avec les informations de René Saint-Louis

Le reportage complet de René Saint-Louis est disponible sur le site de l'émission de radio Le 15-18, sur ICI Première

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !