•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement du Québec veut reprendre le pourtour du mont Sainte-Anne

L'arche d'accueil de la station avec la montagne enneigée en arrière-plan

Le gouvernement du Québec estime que l'entreprise Resorts of the Canadian Rockies n'a pas rempli ses engagements contractuels.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Le gouvernement du Québec entame des démarches juridiques pour reprendre les terrains périphériques du Mont-Sainte-Anne. La station touristique propriété de l’entreprise Resorts of the Canadian Rockies n’a pas respecté ses engagements contractuels envers la Sépaq, plaide le gouvernement.

Talonnée depuis des mois par Les Amis du Mont-Sainte-Anne, un groupe citoyen mené par l’homme d’affaires Yvon Charest, Resorts of the Canadian Rockies n’est visiblement pas au bout de ses peines.

Dans le but de faire rayonner davantage le Mont-Sainte-Anne, le gouvernement du Québec a annoncé mardi après-midi son intention de reprendre temporairement possession du pourtour de la montagne. On y retrouve notamment le centre de ski de fond, des sentiers de vélo de montagne et des terrains de camping.

C’est que la montagne en tant que telle et le centre de ski alpin appartiennent à la station Mont-Sainte-Anne, mais pas les terrains périphériques. L’entreprise les exploite en vertu d’une convention signée en 2008 avec la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq).

Un bris contractuel

Dans la convention, la station s’était engagée à acquérir de la Sépaq les droits tréfonciers des terrains selon un échéancier de réalisation de 15 ans en quatre étapes.

En date du 18 avril 2021 (étape 3 de 4 de la convention), Station MSA (RCR) n'a pas réalisé les engagements et s'est placée en défaut face à la Sépaq. C'est pourquoi le gouvernement intervient pour résilier les droits de propriété superficiaire de Station MSA pour les terrains périphériques à la montagne, a fait savoir le ministère du Tourisme dans un communiqué de presse.

Dans l’intérêt des employés et de la clientèle, le gouvernement dit vouloir travailler avec les parties prenantes locales pour en arriver à un plan de développement stratégique des activités récréotouristiques répondant aux attentes de la population.

Rappelons que Resorts of the Canadian Rockies a fait face à de nombreuses critiques de sa clientèle depuis un an, notamment suite au bris des télécabines du Mont-Sainte-Anne. Le groupe Les Amis du Mont-Sainte-Anne reproche aussi à l’entreprise son manque d’investissement dans le développement de la station en dehors du centre de ski alpin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !