•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cris de joie et pleurs de soulagement à Minneapolis

Un homme noir perché sur une voiture brandit un drapeau « Black Lives Matter ».

Le centre-ville de Minneapolis a été pris d'assaut par les militants des droits civiques, mardi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Reuters

La nervosité perçue chez les nombreuses personnes rassemblées à Minneapolis dans l'attente du verdict dans le procès de Derek Chauvin s'est évaporée pour laisser place à l'euphorie, mardi, après que le jury a reconnu l'ex-policier coupable du meurtre de George Floyd lors d'une intervention, l'an dernier.

Massée place George Floyd, près de l'intersection où l'homme afro-américain âgé de 46 ans est mort asphyxié sous la pression d'un genou de Derek Chauvin en mai 2020, la foule a laissé éclater des cris de joie et a applaudi après l'annonce de la culpabilité de l'ancien officier de police.

Cette place est devenue un lieu symbolique de manifestations et d'hommages depuis que la mort de George Floyd a fait de ce dernier le visage d'un mouvement sans précédent de contestation contre les violences policières et les discriminations raciales aux États-Unis et à travers le monde.

Il ne s'agit pas du procès de Chauvin. C'est l'Amérique qui est en procès, a déclaré, en larmes, Marcia Howard, l'une des bénévoles supervisant les hommages et les barricades installées autour de la place.

Un jeune homme noir lève ses bras vers le ciel en criant.

Justice a été rendue, se sont réjouis mardi les hommes et les femmes qui s'étaient rassemblés devant le tribunal de Minneapolis pour suivre la décision du jury.

Photo : Reuters / CARLOS BARRIA

Devant le centre gouvernemental du comté de Hennepin, bâtiment où se tenait le procès de Derek Chauvin, la foule a aussi basculé dans la liesse après l'énoncé du verdict.

Chris Dixon, homme noir de 41 ans résidant à Minneapolis, n'a pu retenir ses larmes. J'espérais que justice soit rendue, et cela semble être le cas, a-t-il dit. Je suis très fier de l'endroit où je vis.

Les réseaux sociaux se faisaient par ailleurs l'écho de manifestations de joie dans d'autres villes américaines, dont Washington et New York.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !