•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incitatifs pour la vaccination des employés : la prudence est de mise

Des employés dans une usine de Sherbrooke.

Des entreprises de la région mettent en place des incitatifs pour que leurs employés se fassent vacciner.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Des entreprises de la région mettent en place des incitatifs pour que leurs employés se fassent vacciner, mais elles doivent se montrer prudentes avec cette façon de faire selon une avocate en droit du travail.

Des compagnies ont, par exemple, décidé de remettre une carte cadeau à leurs employés ou de leur donner un bonus.

Verbom, une entreprise de transformation de feuilles d'aluminium de Sherbrooke, a mis en place des incitatifs à la vaccination pour ses 300 employés.

Ces derniers seront libérés et payés une heure durant leur journée de travail pour aller à leur rendez-vous.

Segment de l'émission de radio Par ici l'info : chronique sur incitatifs à la vaccination dans les entreprises

Ceux qui iront se faire vacciner en dehors de leurs heures de travail recevront une carte cadeau de 25  $ du Carrefour de l'Estrie. Ils devront fournir le document prouvant leur vaccination.

Le carnet de commandes de l’entreprise est très rempli. S’il y a une éclosion de COVID-19 et que des employés s’absentent, Verbom risque de ne pas être en mesure de livrer ses produits aux clients, d’où l’importance d'inciter nos travailleurs à se faire vacciner.

Une citation de :Éric Chênevert, président-directeur général de Verbom
La façade de l'édifice de l'usine de Verbom. Un drapeau du Québec flotte devant.

Verbom, une entreprise de transformation de feuilles d'aluminium de Sherbrooke, a mis en place des incitatifs à la vaccination pour ses 300 employés.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Attention à la discrimination

Me Marie-Claude Riou, avocate en droit du travail à Sherbrooke, mentionne que les incitatifs à la vaccination sont légaux, mais les entreprises doivent les utiliser avec prudence.

Elle rappelle que la vaccination n'est pas obligatoire au Québec et certains employés ne veulent ou ne peuvent pas se faire vacciner, comme les femmes enceintes.

Il pourrait y avoir une certaine forme de discrimination et les travailleurs pourraient déposer un grief ou faire une réclamation auprès de leur employeur concernant les incitatifs à la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !