•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers un début de saison de vélo de montagne hâtif et achalandé

Un cycliste descend un sentier rocheux

Les nombreux adeptes de vélos de montagne pourront bientôt prendre d'assaut les Sentiers du Moulin.

Photo : Etienne Dionne

Malgré la neige qui pourrait tomber dans les deux prochains jours, le début de la saison de vélo de montagne arrive à grands pas dans les différents centres de la région de Québec. « On a trois ou quatre semaines d’avance par rapport à l’an dernier », lance le directeur général des Sentiers du Moulin, Nicolas Sauvé.

On avait un faible couvert neigeux cet hiver et on a eu un mois d’avril exceptionnellement doux. Ça a fondu très vite et toutes nos équipes préparent actuellement les sentiers, explique ce dernier.

Grâce au travail de cinq employés et d'une vingtaine de bénévoles avides de sortir leur vélo, le nettoyage des quelque 60 km de sentiers est bientôt terminé au centre de Lac-Beauport. À la fin de la semaine, on va commencer ce qui nécessite un peu plus d’expertise ou de la petite machinerie, dont le drainage, décrit Nicolas Sauvé.

Nicolas Sauvé prend la pose sur la terrasse du chalet principal.

Le nouveau directeur général des Sentiers du Moulin, Nicolas Sauvé

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Rien n’est encore officiel, mais il croit pouvoir ouvrir ses sentiers le vendredi 7 mai. On aurait peut-être pu ouvrir plus tôt, mais ils nous annoncent de la neige cette semaine. On est encore à la merci des changements de température.

D’ici là, le nouveau directeur général demande aux cyclistes de la région qui pourraient être tentés d’aller rouler en catimini d’être patients. Si vous venez rouler, vous allez endommager les sentiers et retarder le début de la saison.

Une autre saison record à prévoir

Les centres de vélo de montagne de Québec ont tous connu une saison record en matière d’achalandage, l’été dernier, et l’engouement ne semble pas éphémère. Au contraire, la vague continue de monter.

L’an dernier, on avait vendu 2000 abonnements de saison durant tous l’été et là on est déjà rendus à 2500 pour cet été.

Une citation de :Nicolas Sauvé, directeur général des Sentiers du Moulin

Il ne s’en cache pas, l’immense popularité crée un beau problème. Les Sentiers du Moulin doivent trouver un moyen d'éviter que les sentiers soient trop achalandés, cet été, et que cela gâche l’expérience des usagers voulant s'évader en nature.

L’autre enjeu, c’est notre voisinage. On veut être de bons citoyens et donc ne pas ajouter trop de pression sur nos voisins qui doivent côtoyer la clientèle de façon assez régulière, explique le DG.

Mais il y a pire problème dans la vie que d’être trop populaire, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !