•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de groupes pourraient être priorisés pour la vaccination, selon Scott Moe

Scott Moe en conférence de presse le 6 avril 2021, portant un masque sur le visage.

Le premier ministre de la Saskatchewan a indiqué aux journalistes, lundi, que des discussions sont en cours pour prioriser plus de groupes dans le plan de vaccination de la province. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

La Saskatchewan étudie la possibilité que d’autres groupes prioritaires puissent se faire vacciner lorsque la population de 40 ans et plus deviendra admissible à recevoir une première dose de vaccin contre la COVID-19.

Le premier ministre Scott Moe a indiqué aux journalistes, lundi, que des discussions sont en cours pour possiblement prioriser un plus grand nombre de groupes au plan de vaccination.

La semaine dernière, le gouvernement saskatchewanais a mis à jour son plan de vaccination pour y inclure les premiers répondants, comme les policiers, les pompiers et les inspecteurs de santé publique.

À l’heure actuelle, la plupart des résidents de la Saskatchewan âgés de 48 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour recevoir le vaccin, à l’exception du nord de la Saskatchewan, où la vaccination est désormais offerte aux personnes de 40 à 47 ans.

Une fois que nous atteindrons la tranche d’âge de 40 ans, nous pourrons accorder la priorité à un certain nombre de personnes qui sont plus à risque de contracter la COVID-19, a expliqué Scott Moe.

Il a ajouté que la province a opté pour un plan de vaccination contre la COVID-19 qui est basé sur l’âge, en raison de risques accrus chez les personnes de plus de 40 ans.

Scott Moe n’a toutefois pas précisé quels groupes seraient priorisés pour la vaccination. Il a indiqué qu’il devrait en dire davantage sur les autres groupes prioritaires probablement d’ici un jour ou deux. Il a aussi répété que l’objectif de la province est d’offrir une première dose de vaccin à toutes les personnes de 18 ans et plus d’ici quelque part au mois de mai, si l’offre le permet.

De plus en plus de demandes pour vacciner le personnel scolaire

La déclaration de Scott Moe lundi est survenue quelques jours après la mort de Victor Thunderchild, un enseignant bien connu de Prince Albert.

M. Thunderchild est décédé, samedi matin, des suites de la COVID-19. Selon des membres de sa famille, il aurait contracté le virus alors qu’il travaillait dans une école secondaire de la ville.

Scott Moe a affirmé avoir entendu beaucoup d’histoires au sujet de l’influence de Victor Thunderchild sur les élèves et les enseignants, de même qu’au sein de la communauté.

Les divisions scolaires de Saskatoon et de Regina ont envoyé des lettres à l’Autorité de la santé de la Saskatchewan pour demander la vaccination du personnel enseignant avant le lundi 26 avril.

La Fédération des enseignantes et des enseignants de la Saskatchewan a également lancé des appels continus pour la vaccination prioritaire.

D’après les informations de Cory Coleman

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !