•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyeurisme : la préposée aux bénéficiaires Tricia Gosselin-Gauthier plaide coupable

Tricia Gosselin Gauthier

La préposée aux bénéficiaires Tricia Gosselin-Gauthier prenait des photos intimes de ses patients à leur insu.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Tricia Gosselin-Gauthier, une préposée aux bénéficiaires qui travaillait pour une ressource affiliée au CIUSSS de l’Estrie - CHUS, a plaidé coupable mardi à une accusation de voyeurisme lors de sa comparution au palais de justice de Sherbrooke.

La femme, aujourd'hui âgée de 29 ans, travaillait alors dans une résidence de type familial pour des personnes ayant des déficiences physiques et intellectuelles.

Les gestes qui lui sont reprochés se sont déroulés entre le 1er août et le 15 octobre dernier.

La femme a avoué avoir pris des photos et des vidéos intimes de plusieurs personnes âgées, dont elle s'occupait, pour ensuite les transmettre à d'autres personnes. Ces photos et ces vidéos avaient été prises sans le consentement de ses patients.

La préposée aux bénéficiaires, Tricia Gosselin Gauthier, de dos

La préposée aux bénéficiaires Tricia Gosselin-Gauthier, lors de son passage au palais de justice.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

À la suite de son arrestation, le CIUSSS avait confirmé que Tricia Gosselin-Gauthier ne travaillait plus auprès de résidents.

Quel sera la peine?

Selon l'avocat de la Couronne, Maître François Houle, il est difficile de prédire la peine à laquelle elle s'expose. Celle-ci peut aller de l'absolution à la détention.

Avant de rendre sa décision, la juge a demandé un rapport détaillant les circonstances dans lesquels les gestes ont été commis. Le rapport devra aussi faire une évaluation des risques de récidive de Tricia Gosselin-Gauthier.

Celle-ci a été remise en liberté d'ici en attendant la suite des procédures judiciaires.

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !