•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta n’obtient pas l'appui souhaité pour ses projets de capture du carbone

Une colonne de fumée noire s'échappe de la cheminée d'un complexe industriel.

20 pays sont responsables de 80 % des émissions de gaz à effet de serre.

Photo : Getty Images/iStock/rui_noronha

Les 319 millions de dollars sur sept ans prévus dans le budget fédéral pour appuyer les activités de recherche et de développement du stockage du carbone est bien loin des 30 milliards de dollars demandés par l'Alberta, qui s'insurge d'apprendre qu'une technologie de récupération du carbone sur laquelle elle mise ne sera pas soutenue par Ottawa.

La technologie de capture du carbone permet d’enfouir les émissions de carbone dans le sol et offre une voie pour réduire les émissions de l’industrie pétrolière, mais aussi des usines de production de fertilisants et de ciment.

Ottawa prévoit un crédit d’impôt dont les modalités restent à déterminer, mais note qu’il n’y aura pas de financement pour les projets de récupération assistée du pétrole, une technique visant à extraire plus de pétrole et de gaz de puits matures.

L’Alberta juge que cela pourrait la désavantager par rapport aux États-Unis, qui inclut les projets de récupération assistée du pétrole dans ses plans de capture du carbone.

Cette technologie est notamment utilisée en Alberta dans le projet de l’Alberta Carbon Trunk Line. L'injection de gaz carbonique dans des puits matures réduit la viscosité des hydrocarbures qui y restent, ce qui permet d’extraire plus de pétrole ou de gaz.

Bien qu'un crédit d'impôt à l'investissement soit une première étape positive pour encourager le développement de projets de captage, d'utilisation et de stockage du carbone, nous continuerons de demander au gouvernement fédéral d’en faire plus pour soutenir le déploiement de cette technologie émergente, a dit la ministre de l'Énergie de l'Alberta, Sonya Savage.

La décision du gouvernement fédéral d’exclure la récupération assistée du pétrole des programmes de captage est décevante

Une citation de :Sonya Savage, ministre de l'Énergie de l'Alberta

Nous sommes très préoccupés par les détails, en particulier l'exclusion des projets de récupération assistée du pétrole avec un profil de carbone net zéro, a ajouté pour sa part le ministre des Finances Travis Toews.

Le crédit d’impôt proposé par Ottawa doit réduire annuellement les émissions de carbone d’au moins 15 mégatonnes. Le crédit doit aussi venir stimuler la production d’hydrogène.

Le gouvernement fédéral prévoit une période de 90 jours de consultations avec les intervenants sur la conception du crédit d’impôt à l’investissement. Après quoi, il doit annoncer les détails du fonctionnement du crédit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !