•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quelles mesures du budget fédéral pour l’Atlantique

porte-feuille argent

Plusieurs mesures du budget fédéral 2021 auront un impact sur le portefeuille des résidents des provinces atlantiques.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Plusieurs mesures du budget de Chrystia Freeland toucheront directement les résidents des provinces de l'Atlantique. Découvrez cinq mesures du budget qui auront un impact ici.

1. Les garderies à 10 $

Des enfants couchés sur des matelas disposés à terre et l'éducatrice qui passe à travers la salle.

À Saint-Jean de Terre-Neuve, le coût moyen pour un service de garde est de 977 $ pour un poupon.

Photo : Radio-Canada / Noémie Moukanda

C’est sûrement la mesure annoncée lundi qui fait le plus couler d’encre. Même si le premier ministre Blaine Higgs a critiqué l’annonce du gouvernement fédéral, les premiers ministres des autres provinces atlantiques l’ont accueillie avec enthousiasme.

Inspiré du modèle québécois, le nouveau système canadien des garderies permettra d’abaisser les frais payés par les parents pour favoriser l’accès des femmes au marché du travail.

La Coalition pour l’équité salariale du Nouveau-Brunswick se réjouit de l’annonce. L’organisme rappelle dans un communiqué quechaque dollar investi dans les services de garde donne un rendement économique de 1,60 à 6 dollars, grâce à la participation accrue des femmes au marché du travail.

Selon la directrice générale de la garderie Les Petits Voiliers de Dartmouth, Jane Williamson, le programme aidera plusieurs familles de sa communauté.

Surtout pour ceux qui ont plusieurs enfants de moins de 5 ans, ça va donner une occasion pour ces familles d'utiliser les services de garde, pense Mme Williamson qui espère que des fonds seront aussi disponibles pour améliorer l'accès à des services de garde en français dans les communautés en situation minoritaire.

Selon un rapport du Centre canadien de politiques alternatives publié en 2019, le coût moyen d’une place en garderie à Halifax était de 967 $ par mois.

Et même si l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador ont établi un système de frais fixes pour certaines garderies accréditées, ces taux restent élevés par rapport à ceux du Québec. Par exemple, à Saint-Jean, le taux quotidien est de 44 $ pour un poupon. Le premier ministre Andrew Furey avait d’ailleurs annoncé vouloir faire passer le tarif quotidien à 25 $ en 2020 et il accueille favorablement l’annonce du fédéral pour améliorer le système de garderies.

Coût moyen mensuel des garderies (poupons)

  • Charlottetown : 738 $
  • Saint-Jean (N.-B.) : 868 $
  • Halifax : 967 $
  • Saint-Jean (T.-N.-L.) : 977 $

Source: Centre canadien des politiques alternatives


2. Les investissements dans le secteur du tourisme

Le pays de la Sagouine, Bouctouche

Le pays de la Sagouine à Bouctouche a réduit ses activités en raison de la pandémie.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Le secteur touristique a été grandement touché par la pandémie en Atlantique. Pour le Nouveau-Brunswick seulement, l'industrie touristique a représenté des retombées économiques de 1,6 milliards de dollars en 2019.

La fermeture des frontières avec le reste du pays a eu un impact majeur pour les entreprises de la région. Des entreprises ont rapporté avoir vu leurs revenus fondre de 50 % l'été dernier.

Le gouvernement fédéral a promis un milliard de dollars supplémentaires pour soutenir les entreprises touristiques et les événements culturels sur une période de trois ans.

Le budget propose d’investir 200 millions de dollars pour appuyer les festivals et événements communautaires. Une autre somme de 200 millions sera réservée aux grands festivals. La SNA a d'ailleurs émis un communiqué dans lequel elle dit espérer que cet argent aidera à maintenir les festivtés entourant la Fête nationale de l'Acadie.

Enfin, un fonds d’aide au tourisme de 500 millions de dollars est prévu et sera administré par l’APECA en Atlantique.

Mais le diable est dans les détails, il faudra voir comment ça va se faire opérationnaliser, mais ce sont des mesures intéressantes pour la région, indique l’économiste Pierre-Marcel Desjardins.

En entrevue à l’émission La Matinale, le ministre des Affaires intergouvernementales et député de Beauséjour Dominic LeBlanc a indiqué que l’aide financière au secteur sera une aide directe aux entreprises.

L’argent est disponible dans l’année financière courante, assure-t-il.


3. L’aide aux plus personnes à faible revenu

87b2c71a441f437fa7e8690309be7f4f

Une somme de 2,5 milliards de dollars a été allouée pour l'amélioration de l'accès au logement au Canada.

Photo : Autre banques d'images / Guy Leblanc

Plusieurs mesures du budget fédéral visent à aider les personnes et les familles à faible revenu. Parmi celles-ci :

  • Le prolongement de la Prestation canadienne de la relance économique jusqu’en septembre;

  • Une bonification de l’Allocation canadienne pour les travailleurs, soit par une augmentation des seuils à partir desquels le crédit d’impôt remboursable commence à diminuer (ils passeront par exemple de 13 194 $ à 22 944 $);

  • Un financement de 2,5 milliards de dollars sur 7 ans pour améliorer l’accès au logement et des mesures pour soutenir la création de logements abordable;

  • Une bonification qui peut aller jusqu’à 1000 $ des prestations pour les travailleurs à temps plein qui gagnent moins de 32 000 $ annuellement;

  • Certaines améliorations au programme d’assurance-emploi, dont le maintien des 420 heures nécessaires pour les prestations régulières, l’augmentation de 15 à 26 semaines des prestations de maladie et l’établissement d’un nouveau seuil de revenu commun pour les prestations de pêche.

Dans un communiqué, l’organisme Aide aux travailleuses et travailleurs saisonniers s’est dit déçu que certaines de ces mesures, surtout celles touchant l’assurance-emploi, ne soient pas permanentes, mais affirme garder espoir que des changements seront proposés dans une réforme promise par le gouvernement Trudeau.

De son côté, l'économiste Pierre-Marcel Desjardins croit que les mesures pour l’accès au logement abordable devraient être bénéfiques pour la région.

On sait qu’on a eu une crise. On n’a peut-être pas les loyers du centre-ville de Toronto, mais il y a des gens qui ont connu une augmentation énorme de leur loyer et j’ai hâte de voir comment ça va se concrétiser, affirme-t-il.


4. De l'argent pour les aînés

Gros plan sur les mains d'un aîné qui tient une canne.

Dès aoùt, des aînés de 75 ans et plus recevront un versement de 500 $.

Photo : Shutterstock / Alexander Raths

La ministre des Finances Chrystia Freeland a annoncé que les aînés de 75 ans et plus, prestataires de la Sécurité de la vieillesse, recevront un versement de 500 $ vers la fin de l’été.

Un projet de loi sera aussi déposé pour augmenter à plus long terme le montant de ces prestations.

Avec sa population vieillissante, l’Atlantique bénéficiera certainement de ces mesures. La ministre a indiqué que la pandémie et l’isolement qui en a résulté ont touché de façon marquée les aînés.

Ils méritent l’aide qu’on va leur donner, a déclaré la vice-première ministre.

Le président de l’Association francophone des aînés et aînées du Nouveau-Brunswick, Marcel Larocque, abonde dans ce sens.

Sachant qu’il y a 40 % des aînés qui reçoivent le supplément de revenu, ça veut dire que la sécurité de vieillesse n’est pas suffisante, quand on n’a pas d’autres régimes de pension en parallèle, alors de recevoir ce 500 dollars-là, ça ne sera pas pour du luxe, mais pour des choses qui sont simplement dues, croit-il.


5. L’aide aux petites et moyennes entreprises

Autobus et piétons au centre-ville Charlottetown en hiver.

Les PME pourront recevoir des fonds pour réembaucher des travailleurs qu'ils ont dû renvoyer en raison de la pandémie.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Les petites et moyennes entreprises pourront compter sur quelques mesures clés pour affronter les mois à venir, avant un retour à la normale, prévu plus tard cet automne lorsque la majorité des Canadiens auront eu accès au vaccin contre la COVID-19.

Parmi celles-ci, le gouvernement prévoit un programme d’embauche de 600 millions de dollars pour permettre aux entreprises de réembaucher des travailleurs.

Pour le directeur principal des affaires législatives en Atlantique de la Fédération de l’entreprise indépendante, Louis-Philippe Gauthier, l’annonce est positive.

C’est excellent. C’est peut-être un peu trop tôt dans certaines provinces parce qu’elles [les entreprises] sont fermées. Au Nouveau-Brunswick, on va voir où la pandémie va nous apporter, mais définitivement ça sera utile pour certains employeurs de ramener leurs employés.

De plus, jusqu’à 4 milliards de dollars, sous la forme de microsubventions notamment, seront offerts à 160 000 petites et moyennes entreprises qui voudront adopter de nouvelles technologies numériques.

Pour les entreprises en région rurales ou pour celles qui ont des employés en télétravail, l'annonce d'un milliard supplémentaire pour améliorer l'accès à l'Internet haute vitesse sera aussi bien accueillie.

Avec les informations du Téléjournal Acadie, de l'émission La Matinale, d'Adrien Blanc et de Pascal Raiche-Nogue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !