•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : Solidarité populaire Estrie estime que « le travail n’est pas fini »

une femme devant un micro, les mains ouvertes

La ministre des Finances Chrystia Freeland a présenté le budget fédéral ce lundi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le regroupement Solidarité populaire Estrie souligne que « des pas en avant » ont été faits, mais que le budget fédéral déposé lundi ne viendra pas suffisamment en aide aux plus démunis.

La coalition, qui regroupe 43 membres issus notamment d'organisations syndicales, communautaires, féministes et environnementalistes, se dit satisfaite de plusieurs mesures annoncées, mais aussi déçue que le budget ne vise pas suffisamment la classe moyenne et les plus démunis de la société.

Parmi les pas dans la bonne direction, Alain Roy, un des membres du comité de coordination de la coalition, mentionne les investissements réservés à l'accès au logement pour les femmes victimes de violence conjugale. Il souligne aussi les sommes accordées aux groupes qui luttent contre le racisme et les inégalités fondées sur le genre.

Des montants qui arrivent à point parce que ce sont des sujets très chauds.

Une citation de :Alain Roy, membre du comité de coordination de Solidarité populaire Estrie

Quant à la reprise verte suggérée dans ce budget, la coalition la qualifie d'ambitieuse, mais les échéanciers prévus sont loin dans le temps et l’urgence climatique est imminente.

Les démunis seraient mis de côté

Solidarité populaire Estrie estime toutefois que la taxe touchant les biens de luxe est trop restrictive, et que celle sur le tabac frappe les personnes plus démunies.

Les gens qui fument, on a beau parler de santé ou pas, ça touche beaucoup de pauvres. On leur inflige un montant important pour quelqu'un qui a faible revenu.

Une citation de :Alain Roy, membre du comité de coordination de Solidarité populaire Estrie

La coalition croit également que l'augmentation du nombre de semaines pour l’assurance-emploi, en cas de maladie, arrive trop tard. Cette mesure est prévue pour 2022.

Alain Roy espère toutefois que les montants annoncés lundi pour venir en aide à différents groupes de la société ne sont pas uniquement de fausses promesses à saveur électorale.

Un amalgame de dépenses

Pour le député conservateur de Mégantic - L'Érable, Luc Berthold, il s'agit d'un budget écrit à l'encre rouge électorale. De passage à l'émission de radio Par ici l'info mardi matin, le député disait avoir de la difficulté à commenter le budget, tellement il y a de dépenses.

Un budget qui contient littéralement à peu près tout de ce que les gens ont pu demander comme aide [...] mais qui n'a malheureusement pas de direction claire, précise, par rapport à comment on va faire pour relancer l'économie.

Une citation de :Luc Berthold, député conservateur de Mégantic - L'Érable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !