•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'église Sainte-Famille transformée en logements sociaux?

Vue de l'entrée de l'église.

L'église Sainte-Famille de Sherbrooke fermera ses portes.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Le président du Parallèle de l’habitation sociale de Sherbrooke et conseiller municipal Pierre Avard propose que la Ville achète l'église Sainte-Famille pour la convertir en logements sociaux.

Selon Pierre Avard, l'église Sainte-Famille est un endroit idéal pour les jeunes familles, puisqu'il s'agit d'un site à proximité de plusieurs écoles, près des commerces, du transport en commun et des espaces verts.

De plus, ce serait aussi une occasion pour cet endroit de conserver sa vocation sociale , ajoute-t-il. L'Archidiocèse de Sherbrooke avait mentionné, lors de l'annonce de la mise en vente, qu'il espérait que le bâtiment conserve une mission sociale ou communautaire.

Le besoin en logements sociaux à Sherbrooke est bien présent, souligne-t-il, et le bas taux d'inoccupation des logements de 1,3 % aggrave la situation.

L'intervenant Alain Roy, de l'Association des locataires de Sherbrooke, rappelle que ce type de conversion a déjà eu lieu avec succès. L'église Saint-Joseph, située sur la rue Belvédère Sud, a été transformée en 16 logements sociaux en 2013.

Alain Roy estime, lui aussi, que l'église Sainte-Famille serait un endroit avantageux pour ce projet.

Il y a eu déjà des logements dans l'ancien presbytère (de l'église Saint-Famille). Souvent, ce qui est important, c'est d'avoir des services à proximité pour les personnes qui n'ont pas d'auto.

Une citation de :Alain Roy, intervenant de l'Association des locataires de Sherbrooke

À l'Office municipal d’habitation de Sherbrooke, 800 personnes sont toujours en attente pour obtenir un logement subventionné.

Une cible insuffisante

L'objectif de la Ville de créer 100 nouveaux logements sociaux par année est une cible jugée insuffisante par le conseiller Pierre Avard. Il plaide pour l'adoption d'une politique du logement à Sherbrooke, comme c'est le cas à Montréal ou à Québec.

En mars dernier, Pierre Avard avait critiqué la faible place réservée aux logements sociaux dans le budget de Québec, qui prévoyait la construction de 500 nouveaux logements à travers toute la province.

Le budget fédéral, présenté lundi, prévoit toutefois un investissement de 2,5 milliards de dollars et la réaffectation de 1,3 milliard de dollars pour la construction ou la rénovation de 35 000  logements abordables.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !