•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de sanction pour les propos controversés d’un conseiller municipal de Moncton

L'hôtel de ville se reflète sur la façade vitrée d'un bâtiment voisin.

L'hôtel de ville de Moncton.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Le conseil municipal de Moncton n’impose pas de sanction au conseiller municipal Pierre Boudreau qui a fait l’objet d’une enquête en vertu du code de conduite de la municipalité pour s’en être pris à une activiste.

En mars, des messages publics de M. Boudreau publiés sur Facebook attaquaient Hafsah Mohammad, après que cette dernière ait critiqué la façon dont les politiciens prennent leurs décisions.

Dans la discussion écrite en anglais, il lui a entre autres dit qu’elle était une merde au point d’en être dangereuse.

Une phrase finit par être remplacée par un simple point d'exclamation.

Saisie d'écran d'un propos du conseiller Pierre Boudreau publié et modifié le 16 mars.

Photo : Facebook

Hafsah Mohammad, de l’organisme Grassroots NB, avait affirmé s’être sentie menacée par les propos du conseiller.

Pierre Boudreau avait alors publié un message d’excuses sur sa page Facebook et fait ensuite une déclaration aux médias dans laquelle il présentait à nouveau des excuses.

C’est le cabinet d’avocats McInnes Cooper qui a mené l’enquête pour déterminer si M. Boudreau avait ou non enfreint le code de conduite municipal.

Le dossier est clos

Les résultats de l’enquête du cabinet d’avocats ont été discutés lors d’une réunion privée du conseil municipal le 12 avril, où il a été recommandé de ne pas sanctionner M. Boudreau.

Le conseiller Pierre Boudreau lors d'une réunion du conseil municipal de Moncton.

Le conseiller municipal Pierre Boudreau s'en ai pris à une activiste dans un échange sur Facebook.

Photo : Shane Magee/CBC

Lundi soir, les conseillers ont approuvé à l’unanimité ce choix lors de la séance publique.

Bien que ce comportement ne soit pas toléré par le conseil municipal, les excuses présentées par le conseiller Boudreau à la plaignante ainsi qu’au public incitent le conseil municipal de Moncton à considérer ce dossier comme étant clos, peut-on lire dans la motion.

Aucune discussion sur ce dossier n’a eu lieu lundi soir. Pierre Boudreau a participé à la séance par vidéoconférence, mais il n’a pas semblé avoir pris part au vote.

M. Boudreau ne se représente pas aux élections municipales du 10 mai. Pour sa part, Hafsah Mohammad se présente à un poste de conseillère générale.

bannière élections municipales nouveau-brunswick 2021

Avec les informations de Shane Magee de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !