•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique restreint les déplacements

Un ferry.

Dés cette fin de semaine, BC Ferries cessera d'accepter les réservations de véhicules récréatifs.

Photo : getty images/istockphoto / davemantel

Radio-Canada

Tout déplacement non essentiel sera bientôt interdit en Colombie-Britannique, a annoncé John Horgan, le premier ministre de la province.

Il invite la population à rester dans sa région pour limiter la transmission du coronavirus.

Dès vendredi, des contrôles aléatoires seront effectués et des contraventions seront délivrées en cas de non-respect des règles.

Le gouvernement prévoit de collaborer avec l’industrie du tourisme afin d'empêcher toute réservation de personnes qui voudraient voyager en dehors de chez elles.

De son côté, BC Ferries n’acceptera plus de réservations pour des véhicules récréatifs qui voyagent pour des raisons non essentielles.

Nous avons besoin de fortes mesures si on veut passer la longue fin de semaine du mois de mai et sauver notre été, justifie John Horgan.

C’est fait à contrecœur, mais avec un objectif résolu.

Une citation de :John Horgan, premier ministre

Des pancartes seront aussi déployées à la frontière avec l’Alberta pour rappeler aux voyageurs extérieurs qu’ils ne devraient pas venir en Colombie-Britannique sans motif essentiel.

Le vaccin AstraZeneca offert aux 40 ans et plus

Par ailleurs, face au nombre croissant d’hospitalisations et au risque de surcapacité dans certains hôpitaux, le vaccin AstraZeneca sera offert aux 40 ans et plus dans les communautés les plus touchées par le virus.

La Colombie-Britannique cible ainsi 13 zones de service de santé communautaire, dont neuf se trouvent dans la vallée du Fraser.

Trois fioles du vaccin d'AstraZeneca

Le vaccin d'AstraZeneca, qui a reçu une mauvaise presse abondante malgré une infime quantité de complications sévères, suscite moins d'enthousiasme que les vaccins développés par Pfizer et Moderna.

Photo : AFP via GETTY / AMIR MAKAR

L’objectif du gouvernement est d'accélérer la campagne d’immunisation de la population. Récemment, les autorités avaient suspendu l'utilisation du vaccin AstraZeneca pour les personnes de 55 ans et moins.

Jusqu'à présent, 1,15 million de Britanno-Colombiens soit 27 % de la population adulte, ont reçu une première dose de vaccin.

Décès d’un enfant de 2 ans

Un enfant de 2 ans est décédé cette fin de semaine des suites de la COVID-19.

L’enfant, originaire de la vallée du Fraser et soigné à l'Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique, avait des antécédents médicaux. Il s’agit de la personne la plus jeune décédée de la maladie dans la province depuis le début de la pandémie.

C’est un fait inhabituel, mais c’est une vraie tragédie, a déclaré la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

Cela nous rappelle la nature vicieuse de ce virus.

Une citation de :Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef

Avec 441 personnes hospitalisées, dont 138 aux soins intensifs, la province atteint lundi de nouveaux records.

Les restrictions, qui avaient été introduites il y a trois semaines, resteront en vigueur pendant les cinq prochaines semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !