•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Américains de 16 ans et plus peuvent être vaccinés contre la COVID-19

Joe Biden, s'adressant directement à la caméra.

Le président Biden a pressé les Américains de se faire vacciner.

Photo : Capture d’écran - Facebook/compte de la Maison-Blanche

« Les amis, j'ai de bonnes nouvelles : tout le monde peut s'inscrire, à partir d'aujourd'hui, pour recevoir un vaccin contre le coronavirus », a annoncé lundi le président Joe Biden dans une vidéo de la Maison-Blanche diffusée sur les réseaux sociaux, devançant l'échéance initiale qu'il avait fixée.

Nous avons suffisamment [de doses], a-t-il assuré, un masque à la main. Vous devez être protégés, et vous devez à votre tour protéger vos voisins et votre famille. Alors, s'il vous plaît, faites-vous vacciner.

Dans un tweet subséquent publié en après-midi, il a précisé qu'il y avait suffisamment de doses pour tous les Américains de 16 ans de plus.

Son administration a dépassé, avant l'échéance initialement fixée, son objectif de garantir un accès universel à la vaccination pour les adultes des États américains, des territoires et des Premières Nations.

Au début du mois dernier, Joe Biden avait évoqué la fin mai comme échéance, la ramenant une semaine et demie plus tard au 1er mai, la devançant ensuite de nouveau au 19 avril.

Cela ne signifie pas que tous les adutels américains auront alors été vaccinés, mais d'ici cette date, au plus tard, chaque personne majeure pourra s'inscrire pour recevoir sa première dose, avait-il expliqué le 11 mars.

Selon le New York Times, Hawaï, le Massachusetts, le New Jersey, l'Oregon, le Rhode Island et le Vermont sont devenus les derniers États à ouvrir la vaccination à tous les adultes.

Les autorités américaines ont assuré que la suspension de l'utilisation du vaccin du groupe américain Johnson & Johnson n'aurait pas d'impact important sur la campagne de vaccination, puisque les doses de ce vaccin représentent jusqu'à présent moins de 5 % de celles administrées dans le pays.

Tous les États américains ont suivi la recommandation de décréter une pause la semaine dernière après six cas de thromboses chez des femmes, dont l'une est décédée.

Selon les données publiées dimanche par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays, la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, et le tiers est entièrement vacciné.

Au total, plus de 131,2 millions d'Américains ont reçu au moins une injection, et 84,3 millions ont reçu une dose complète.

Il y a un mois, Joe Biden avait affirmé que les États-Unis atteindraient son objectif d’administrer 100 millions de doses de vaccin contre la COVID-19 dans les 60 premiers jours de son mandat au lieu des 100 premiers jours initialement prévus. Le but initial avait cependant été jugé conservateur par les experts.

Le président américain a ensuite doublé son objectif de vaccination contre la COVID-19. Joe Biden a promis que 200 millions d'Américains auront reçu une dose dans les 100 premiers jours de son mandat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !