•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début de la vaccination des travailleurs agricoles migrants dans Windsor-Essex

Un homme penché sur une pousse dans un champ.

Les association de défense des droits des travailleurs ne sont pas totalement satisfaites.

Photo : Reuters / Dylan Martinez

Plusieurs centaines de travailleurs agricoles migrants ont été vaccinées dimanche à Leamington indique les autorités sanitaires de la région de Windsor-Essex.

Hier, nous avons vacciné environ 440 personnes qui travaillent dans les exploitations agricoles, a indiqué lundi Theresa Marentette, PDG de l'agence sanitaire lors de son point de presse quotidien.

Les vaccinations dans les exploitations agricoles vont continuer toute cette semaine ainsi que la semaine prochaine.

Une citation de :Theresa Marentette, PDG du Bureau de santé publique de Windsor-Essex

Cette campagne de vaccination est menée au complexe Nature Fresh Farms de Leamington.

Peut mieux faire

Si elles se félicitent du début de cette campagne de vaccination, certaines associations de défense de droits des migrants considèrent qu’il ne s’agit pour l’instant que de mesurettes.

Syed Hussan parle dans un micro avec le bras gauche levé en l'air.

Syed Hussan craint que certains travailleurs ne soient contraints de recevoir le vaccin.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Le directeur de l’organisme Migrant Workers Alliance for Change, Syed Hussan, souhaite un accès plus large au système de santé pour les travailleurs agricoles migrants.

Le fait que nous ayons à mettre en place un système aussi complexe pour nous assurer que les travailleurs agricoles soient vaccinés montre à quel point les travailleurs agricoles n’ont pas accès au système de santé, autrement ils seraient en mesure de se faire vacciner dans les mêmes conditions que tout le monde, explique-t-il.

Des dizaines de travailleurs à travers la province, et même à travers le pays, nous ont dit que les employeurs les menacent de les renvoyer, de les faire expulser du pays [...] s’ils ne se font pas vacciner.

Une citation de :Syed Hussan, directeur de Migrant Workers Alliance for Change

M. Hussan s’inquiète par ailleurs des conditions dans lesquelles se font les campagnes de vaccination. Il craint que les travailleurs n’aient pas réellement leur mot à dire.

Est-ce que les migrants sont d’accord pour recevoir ces vaccins ou y sont-ils contraints ? [...] Les informations relatives aux vaccins sont-elles fournies dans leur langue [celles des travailleurs]?, précise-t-il.

Il réitère des demandes déjà formulées au mois de février par son association et des associations partenaires. Elles appelaient alors les gouvernements du Canada et de l’Ontario à agir.

Les travailleurs agricoles migrants n’ont pas les mêmes droits que tout le monde et ils n’auront pas les mêmes droits jusqu’au moment où nous ferons des réformes en matière d’immigration qui incluront des statuts d’immigration pleins et permanents pour tout le monde, explique-t-il.

Lors de la première vague de COVID-19, des milliers de travailleurs agricoles migrants ont été contaminés en Ontario. Trois, dont deux dans la région de Windsor, étaient morts des suites de la maladie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !