•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8170 doses d’AstraZeneca cherchent preneur en Mauricie-Centre-du-Québec

Des gens reçoivent le vaccin dans un aréna.

La vaccination sans rendez-vous a repris lundi à Saint-Tite, Victoriaville et Nicolet après une fin de semaine de pause.

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Radio-Canada

À peine plus du quart des 11 000 doses du vaccin d’AstraZeneca reçues la semaine dernière ont trouvé preneurs dans la région. C’est donc 8170 des doses qu’il reste à écouler.

Après une pause pendant la fin de semaine, la vaccination sans rendez-vous a d'ailleurs repris lundi à Saint-Tite, Victoriaville et Nicolet. Ce matin, un peu plus de 150 personnes se sont présentées à la clinique de Saint-Tite. 30 000 personnes âgées de 55 à 59 ans doivent toujours être vaccinées dans la région.

Vaccination en chiffres en Mauricie-Centre-du-Québec :

  • 143 000 personnes ont reçu au moins une dose
  • 27,5 % de la population de la région vaccinée
  • 29 % de la population de la province vaccinée
  • 27 % des 55 à 59 ans vaccinés

La possibilité évoquée par Québec de faire comme l’Ontario et l’Alberta d’abaisser l’âge limite à 40 ans pour recevoir le vaccin d’AstraZeneca permettrait d’écouler plus facilement les doses, selon le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

En entrevue lundi matin, le directeur de santé publique provinciale, le Dr Horacio Arruda, s'attendait à recevoir une recommandation du Comité sur l'immunisation du Québec à ce sujet dans la journée.

25 400 doses de Pfizer et de Moderna sont attendues cette semaine, mais aucun nouvel arrivage d’AstraZeneca.

Bilan quotidien stable

La région enregistre 37 nouveaux cas de COVID-19, mais aucune nouvelle hospitalisation ni décès. La santé publique devait remettre vendredi ses recommandations concernant la couleur de la région. Lundi,plusieurs écoles ont dû placer des élèves en enseignement à la maison, dans certains cas à cause de la présence de variants.

Avec les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !