•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec débloque 6,4 milliards $ pour les infrastructures de transport

Des cônes orange bordent une autoroute.

Les 6,4 milliards investis par Québec serviront à la réfection et l'amélioration des voies des principaux réseaux de transport de la province.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le ministre des Transports, François Bonnardel, annonce un investissement de 6,4 milliards de dollars sur deux ans pour entretenir et améliorer les infrastructures de transport routières, ferroviaires, maritimes et aéroportuaires.

Cette somme constitue le plus important investissement jamais consacré à ces infrastructures par Québec, précise le cabinet du ministre Bonnardel.

Nous annonçons aujourd'hui des investissements sans précédent dans l'histoire du Québec.

Une citation de :François Bonnardel, ministre des Transports du Québec

L’injection de ces milliards dans le développement et l’entretien des routes, ponts, voies ferrées, aéroports et voies navigables doit aussi contribuer significativement à la relance économique du Québec au sortir de plus d’une année de pandémie, précise le gouvernement Legault.

En contribuant au maintien de plus d'un demi-million d'emplois directs et indirects partout sur le territoire québécois, ces investissements publics généreront également des retombées économiques de plusieurs milliards de dollars chaque année, en plus d'assurer à la population des réseaux de transport sécuritaires et de qualité, peut-on lire dans un communiqué du cabinet de François Bonnardel.

Répartition des investissements par secteur :

  • 1,6 G $ pour la réfection des chaussées;
  • 2,5 G $ pour la réfection des structures;
  • 1,9 G $ pour améliorer l’efficacité et la sécurité des réseaux de transport;
  • 167 M $ pour des projets ferroviaires;
  • 109 M $ pour des projets aéroportuaires;
  • 13 M $ pour l’entretien de ponceaux et de structures situés sur des emprises ferroviaires abandonnées;
  • 1,6 M $ pour des projets maritimes.

En vertu de la Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure, au moins 41 projets visés par cet investissement majeur de Québec seront réalisés plus rapidement, promet le gouvernement du Québec.

La région de Montréal, où les besoins sont importants, recevra 1,2 milliard de dollars pour la réfection de ses infrastructures routières.

Cette somme servira, entre autres, à la reconstruction de la chaussée en béton de l’autoroute 40 dans l’ouest de Montréal, à la reconstruction du pont d’étagement du boulevard des Galeries-d’Anjou, au-dessus de l’autoroute 40, et à la réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine.

La Capitale-Nationale recevra pour sa part 500 millions de dollars, notamment pour élargir l’autoroute Laurentienne (73), en direction nord à Québec, la réfection de l’autoroute Henri-IV (73) et l’asphaltage de trois secteurs de la route 367, à Saint-Raymond.

Les investissements prévus pour Laval, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, le Nord-du-Québec et le Nunavik seront annoncés au cours des prochaines semaines, précise le ministère des Transports.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !