•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une enseignante critique le manque d’éducation sur le racisme dans les écoles

Une jeune femme assise sur un banc à l'extérieur.

L'enseignante affirme qu'il n'y a pas assez de ressources disponibles pour lutter contre le racisme. (archives)

Photo : Fournie par Helen Vangool

Radio-Canada

Une enseignante de Saskatoon souhaite créer une association d’éducateurs issus des minorités visibles pour aider à combattre le racisme dans le milieu scolaire.

Helen Vangool critique le manque de mesures concrètes pour éliminer le racisme dans les écoles en Saskatchewan. Enseignante, Mme Vangool raconte qu’il n’existe que très peu de ressources disponibles pour le personnel et pour les élèves issus de minorités visibles.

Il n'y a pas de groupe de soutien pour nous ou des personnes à qui nous pouvons parler de ce qu’il se passe, explique la jeune femme.

Elle propose la création d’une association d’enseignants composée de personnes noires, autochtones et de couleur. Elle prend pour exemple l’Association des enseignants noirs de l’Alberta, qui comptait 50 membres au mois de janvier 2021.

Cette dernière dit avoir déjà été contactée par des enseignants d’autres provinces, comme l’Ontario ou la Colombie-Britannique.

C'est important de créer un groupe pour parler de la façon dont nous pouvons nous soutenir les uns les autres, ou ce que les divisions scolaires peuvent faire pour soutenir leurs professeurs et leurs élèves issus de minorités visibles, affirme Helen Vangool.

L’enseignante révèle aussi que de nombreux éducateurs, parents et élèves lui ont déjà confié qu'ils avaient subi du racisme en milieu scolaire.

Je pense que beaucoup d'entre nous se sentent plus autonomes maintenant, comme si nous avions une voix. Il est maintenant temps de commencer à parler, car les gens y prêtent plus d'attention en ce moment.

Mme Vangool affirme avoir déjà commencé à discuter avec d’autres éducateurs de la province pour jauger l’intérêt que cette future association pourrait avoir.

Avec les informations de Cory Coleman

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !