•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre report dans le dossier de Mathieu Desgagnés

Un homme a mis son manteau sur sa tête pour descendre les marches du palais de justice de Rouyn-Noranda.

Mathieu Desgagné cachait son visage à sa sortie du palais de justice, le 26 août 2020. (archives)

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

L'attente se poursuit pour les familles des deux victimes et Mathieu Desgagné, qui est notamment accusé de négligence criminelle, en lien avec l'accident de la route qui a coûté la vie à deux adolescentes en août 2017.

Lundi, au palais de justice de Rouyn-Noranda, la Couronne devait faire connaître sa position, à savoir si elle laissait tomber les accusations ou si elle poursuivait le processus judiciaire. Cette prise de position a finalement été reportée à vendredi.

C'est devant la famille des deux victimes que la procureure du ministère public, Me Marie-Christine Loiseau, a demandé un report de quatre jours au juge Thierry Potvin.

Me Loiseau a précisé vouloir faire quelques vérifications supplémentaires après avoir révisé le dossier la veille de l’audience.

Le magistrat Thierry Potvin a fait connaître sa réticence, mais il a finalement accepté.

Un automobiliste heurte deux piétonnes à Granada.

Deux adolescentes ont perdu la vie dans l'accident à l'entrée du quartier Granada. (archives)

Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

L'avocate de la défense, Me Élise Pinsonneault, mise au fait à la dernière minute de cette nouvelle demande de report, a fait connaître son désaccord.

Quand nous avons eu le dossier tardivement, nous étions prêts et le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) avait un mois pour préparer cette prise de position. Ils prennent le dossier avec légèreté, mentionne-t-elle.

Le DPCP doit comprendre qu’il s’agit d’un dossier important et il n’étudie pas le dossier de façon sérieuse, martèle-t-elle.

Je n’ai pas beaucoup de poids dans votre décision, mais il n’y a pas que la famille qui vit de la détresse et mon client est présumé innocent jusqu’à preuve du contraire, lance-t-elle au juge.

Des éléments de preuve inadmissible

Le 5 mars dernier, le juge Potvin avaitexclu les principaux éléments de preuve dans ce dossier. Il avait d'ailleurs relevé des erreurs commises par les policiers lors de l'enquête. Le juge avait qualifié d'imprudent et d'injustifiable le travail des policiers pour ce type d'enquête.

Le juge Thierry Potvin avait aussi souligné que la Charte des droits et libertés n’avait pas été respectée.

Il est donc toujours possible que les accusations contre Mathieu Desgagné soient abandonnées par la Couronne, vendredi matin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !