•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas de COVID-19 confirmés à Rouyn-Noranda

L'affiche indique l'entrée de la clinique de dépistage et d'évaluation.

Le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue rappelle que les informations rassemblées lors des enquêtes épidémiologiques sont confidentielles (archives).

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Radio-Canada

L'Abitibi-Témiscamingue compte deux nouveaux cas de coronavirus selon le plus récent bilan.

La santé publique a pu retracer la source de contamination de ces deux personnes. Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue invite à nouveau la population à collaborer lors des enquêtes épidémiologiques pour freiner la propagation du virus.

Une personne est traitée au centre hospitalier de Rouyn-Noranda en raison de la COVID-19, mais elle ne se trouve pas à l’unité des soins intensifs.

Au total, il y a 37 cas actifs dans la région.

Répartition des cas actifs :

  • MRC de Rouyn-Noranda : 20
  • MRC de la Vallée-de-l'Or : 12
  • MRC d'Abitibi : moins de 6
  • MRC de Témiscamingue : moins de 6
  • MRC d'Abitibi-Ouest : 0

Mesures entourant les déplacements

Pour une 6e journée consécutive, l’Ontario recense plus de 4000 nouveaux cas confirmés de COVID-19.

Pour ralentir la propagation du virus, le gouvernement de Doug Ford met en place des barrages routiers. Depuis minuit, seules les personnes qui voyagent pour des raisons essentielles peuvent traverser la frontière entre le Québec et l'Ontario.

Une mesure bien accueillie au Témiscamingue.

Rappelons que les déplacements en provenance d’autres régions vers l’Abitibi-Témiscamingue sont également interdits, sauf quelques exceptions.

Contrairement à l’Ontario, des barrages autour de l’Abitibi-Témiscamingue ne sont pas prévus, mais des contrôles aléatoires pourraient être effectués.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !