•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D’autres élèves basculent en mode virtuel en Mauricie et au Centre-du-Québec

Une classe remplie de pupitres, sans élèves.

La COVID-19 entraîne des défis logistiques pour les écoles qui ne peuvent pas toujours continuer à offrir l'enseignement en présentiel.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Des élèves de Saint-Léonard-d’Aston, de Saint-Wenceslas et de Trois-Rivières devront faire l’école à distance en raison de la découverte de cas de COVID-19 dans leur école.

Un cas de variant à l'École secondaire La Découverte, située à Saint-Léonard-d'Aston, entraîne dès maintenant la fermeture de tous les groupes de la 1re et 2e secondaire. Les cours en ligne débuteront mardi et se poursuivront à distance jusqu’au 30 avril.

L'école à distance a dû être instaurée pour les élèves de ces deux niveaux, car sept membres du personnel qui ont été en contact avec l'élève infecté donnaient des cours en 1re et 2e secondaire.

L'École primaire Jean-XXIII, située à Saint-Wenceslas, doit fermer un groupe en raison de la découverte d’un cas de variant. Les membres de ce groupe, dont le niveau n’a pas été précisé par le Centre de services scolaire de la Riveraine, ainsi que plusieurs membres du personnel doivent être en isolement à la maison jusqu'au 28 avril.

Cette situation implique aussi la fermeture du service de garde de l’École Jean-XXIII pour une période indéterminée en raison d'un manque de personnel.

En Mauricie, tous les élèves de 5e secondaire du Séminaire Saint-Joseph basculent en mode école à distance.

Neuf enseignants, qui travaillent tous avec des élèves de ce niveau, ont récemment été en contact avec un élève ayant contracté la COVID-19 et doivent se placer en isolement.

La direction de l’école secondaire privée a donc décidé de faire l’enseignement à distance pour tous les élèves de 5e secondaire jusqu'au 30 avril.

Toute une classe ainsi que sept membres du personnel sont en isolement parce qu’ils ont été en contact avec l’élève atteint d’un variant de la COVID-19.

Un effet domino qui nuit jusqu’au transport scolaire

L'élève de l'École La Découverte qui est atteint d’un variant de la COVID-19 a pris l'autobus, sans savoir qu’il était porteur du virus. Par conséquent, 52 élèves de différentes écoles qui sont montés à bord de cet autobus ainsi que le chauffeur doivent être mis en isolement.

Le conducteur de cet autobus effectuait plusieurs circuits pour le Centre de services scolaire de la Riveraine. Il transportait en tout 166 élèves fréquentant différentes écoles.

L’entreprise de transport scolaire n’a pas pu trouver de chauffeur pour le remplacer, alors tous ces élèves sont privés de transport jusqu’à nouvel ordre.

Des réouvertures d’école repoussées

La réouverture de l'École secondaire du Rocher, à Shawinigan, ainsi que celle de l’École secondaire Paul-Le Jeune et de l’École primaire la Providence, toutes deux situées à Saint-Tite, est repoussée au 26 avril. Les cours en ligne se prolongent donc encore d’une semaine.

Le Centre de services scolaire de l'Énergie indique que les isolements préventifs de certains membres du personnel et des élèves de ces écoles ne sont pas encore terminés.

Par ailleurs, un dépistage massif à l'École primaire des Phénix, à Shawinigan, a permis de recenser 22 cas de COVID-19 chez les élèves et 7 parmi les membres du personnel.

L'école a fermé ses portes le 14 avril. Huit élèves alors avaient reçu un résultat positif ainsi que quatre membres du personnel.

Au Séminaire Sainte-Marie, à Shawinigan, les élèves étaient de retour en classe lundi matin, après une période d’isolement de 14 jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !