•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les barrages policiers entre Ottawa et Gatineau testent la patience des automobilistes

Des voitures font la file.

En raison des barrages policiers, les voitures faisaient la file lundi matin pour entrer à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Christian Lariviere

Radio-Canada

Les automobilistes qui veulent traverser la rivière des Outaouais doivent maintenant faire preuve de patience. Le Service de police d’Ottawa (SPO) et le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) effectuent des contrôles routiers depuis lundi matin, causant d'importants ralentissements sur le réseau routier.

Les véhicules provenant des deux côtés de la rivière des Outaouais peuvent être interceptés par les policiers.

Les véhicules commerciaux quant à eux ne le sont pas. Les travailleurs essentiels dont le lieu de travail se trouve dans la province voisine peuvent traverser les ponts interprovinciaux.

Des ralentissements importants sont par contre à prévoir. De longues files d'attente sur le réseau routier étaient observables en début de journée.

Des voitures font la file à l'approche du pont Macdonald-Cartier.

Les barrages routiers ont causé d'importants ralentissements sur le réseau routier.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

La Société de transport de l'Outaouais (STO) indiquait ce matin qu'il y avait des retards et des ralentissements pour l'ensemble des lignes qui vont à Ottawa.

Ses autobus peuvent traverser les ponts. Les policiers pourront tout de même monter à bord afin de s'assurer des raisons des déplacements des passagers.

Plus rapidement on est capable de démontrer notre présence sur le territoire québécois, plus vite le contrôle routier va avoir lieu. Si on se déplace pour des raisons de travail [...] et qu'on est capable d'avoir une preuve écrite de notre employeur pour le déplacement, c'est sûr que ça va accélérer beaucoup plus le processus, explique l'agente Andrée East, relationniste pour le SPVG.

On a déjà fait ce type de vérification là lors de la première vague. Pour nos policiers, c'est du terrain connu, soutient Mme East, tout en précisant que les barrages sont appliqués essentiellement comme au printemps passé.

Des barrages avaient été mis en place en avril 2020 par la province de Québec. Ils avaient été levés à la mi-mai.

Les raisons pour lesquelles les gens en provenance de l'Ontario pourraient entrer au Québec, c'est pour des raisons qui sont jugées essentielles, réitère Mme East.

Des policiers s'apprêtent à intercepter des véhicules sur le pont du Portage.

Des policiers de Gatineau font un barrage routier sur le pont du Portage.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

On va faire le contrôle des gens qui entrent au Québec. Du côté d'Ottawa, c'est l'inverse. [...] C'est chacun le contrôle de notre territoire.

Une citation de :Andrée East, relationniste pour le SPVG

Les barrages des policiers d'Ottawa sont en place en tout temps, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, aux sorties des ponts Champlain, du Portage, Macdonald-Cartier et de la Chaudière.

La mesure provinciale de l'Ontario s’applique également aux piétons et aux cyclistes. Ainsi, les policiers du SPO seront présents sur le pont Alexandra, qui est fermé à la circulation automobile jusqu’au 30 avril.

Des voitures font la file en raison d'un barrage policier sur le pont du Portage.

Les barrages entre Gatineau et Ottawa sont entrés en vigueur à 0 h 01 lundi.

Photo : Radio-Canada / Patrick Louiseize

Le SPO n'exige pas que les citoyens fournissent de la documentation pour prouver que leur déplacement vers Ottawa est essentiel. Il n’est pas non plus dans les cartons d’imposer des amendes à des récidivistes éventuels.

Seulement un permis de conduire valide est demandé.

La Police provinciale de l’Ontario (PPO) a précisé dimanche les motifs permettant d’entrer en Ontario.

Certains motifs permettant d’entrer en Ontario :

  • Résidence ou travail [en] Ontario
  • Raisons liées aux soins de santé
  • Droits des Autochtones issus des traités
  • Questions touchant au soin ou à la garde des enfants
  • Transport des biens
  • Passage par l’Ontario en route vers une autre destination

Source : Police provinciale de l’Ontario

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario dirige la circulation.

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario à l'entrée du pont du Long-Sault, à Hawkesbury

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Des policiers de la PPO ont établi des barrages dans l'est ontarien, notamment à l'entrée du pont du Long-Sault, à Hawkesbury. La Sûreté de Québec (SQ) est présente du côté québécois, à Grenville.

Selon les informations de Radio-Canada, la circulation était tout de même fluide à l'heure de pointe lundi matin. Les automobilistes n'avaient qu'à patienter environ une minute.

Avec les informations de Marielle Guimond et Denis Babin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !