•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les frontières de l'Ontario sont fermées

Il n'est plus possible de circuler par la route entre le Québec et l'Ontario ni d'entrer dans la province par le Manitoba.

Un véhicule de police sur une route barrée.

Les policiers surveillent depuis minuit la frontière entre le Québec et l'Ontario, qui est maintenant fermée.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

Les frontières terrestres de l'Ontario sont fermées à la circulation depuis minuit, lundi.

Cela signifie que seules les personnes qui voyagent pour des raisons essentielles peuvent traverser la frontière entre le Québec et l'Ontario, et ce, dans les deux sens.

À l'ouest, il n'est pas non plus possible d'entrer dans la province par le Manitoba.

Le gouvernement de Doug Ford en a fait l'annonce vendredi et Québec a confirmé peu après que les Ontariens ne pourraient pas non plus entrer sur son territoire.

À Ottawa, des policiers sont placés en permanence du côté ontarien des ponts Champlain, Portage, Chaudière et Macdonald-Cartier, ainsi que sur les quais des traversiers Quyon et Bourbonnais.

Dans le Nord-Est, la Police provinciale de l'Ontario a installé un point de contrôle sur la route 65 et des patrouilles surveillent les autres routes interprovinciales.

Il est important que le public comprenne qu’il y a des conséquences pour les individus qui ne respectent pas les mesures d'urgence mises en place. Nous devons tous faire notre part pour limiter la propagation de la COVID-19, explique le sergent Carlo Berardi rappelant que les contrevenants peuvent recevoir une amende minimale de 750 $.

Le policier ne rapporte toutefois aucun incident pour le moment.

Au Québec, des agents feront des contrôles sporadiques afin de limiter les déplacements entre les deux provinces, particulièrement lors de périodes achalandées sur les artères interprovinciales fréquemment empruntées.

Le déploiement permanent de barrages routiers n'est toutefois pas prévu, a laissé savoir le cabinet de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Le nombre d'hospitalisations en Ontario atteint un sommet sans précédent. La province a recensé en moyenne plus de 4300 nouvelles infections par jour au cours de la dernière semaine. Le gouvernement Ford espère même recruter des infirmières dans les autres provinces.

Motifs permettant les déplacements vers l'Ontario :

  • Résidence ou travail en Ontario
  • Raisons liées aux soins de santé
  • Droits des Autochtones issus des traités
  • Questions touchant au soin ou à la garde des enfants
  • Transport des biens
  • Passage par l'Ontario en route vers une autre destination

Source : Police provinciale de l'Ontario

Au Manitoba, le gouvernement de Brian Pallister envisage d'installer à nouveau des postes de contrôle à ses frontières pour informer les voyageurs sur les mesures prises par la province pour enrayer la propagation de la COVID-19.

La province observe une hausse des cas liés aux voyages.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC, La Presse canadienne, et Ezra Belotte-Cousineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !