•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux écoles fermées dans la région d'Halifax en raison de la COVID-19

Une photo, prise au microscope électronique à balayage, de cellules infectées par le coronavirus qui cause la COVID-19.

Au moins un cas de COVID-19 dépisté plus tôt cette année en Nouvelle-Écosse a été causé par le variant brésilien du coronavirus.

Photo : via reuters / National Institute of Allergy and Infectious Diseases

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a signalé dimanche la découverte de sept nouveaux cas de COVID-19 et confirmé le rétablissement de deux personnes qui avaient contracté la maladie.

Il y a 49 cas actifs de COVID-19 connus des responsables de santé publique de la province, contre 44 la journée précédente.

Deux de ces personnes sont toujours hospitalisées.

Quatre des nouveaux cas signalés dimanche sont liés à des déplacements hors des provinces de l'Atlantique, et une autre des infections a été dépistée au retour d'un voyage hors du Canada.

Deux des personnes qui viennent de recevoir leur diagnostic ont eu des contacts étroits avec des gens que l'on savait déjà atteints, indique le gouvernement.

Enfin, un de sept nouveaux cas fait pour le moment l’objet d’une enquête de la santé publique.

Des cas dans deux écoles

Deux cas supplémentaire de COVID-19 a été annoncés dimanche soir par la santé publique. Le premier à l'école élémentaire St. Joseph's-Alexander McKay d'Halifax, et l'autre à l'école élémentaire South Woodside de Dartmouth.

Les écoles resteront fermées aux élèves jusqu'au jeudi 22 avril.

Les responsables de la Santé publique recommandent que tous les élèves et les membres du personnel soient testés, mais doivent seulement s'isoler si les responsables de la Santé publique vous ont identifié comme une personne qui a eu des contacts étroits avec la personne infectée ou si vous présentez des symptômes.

Un autre cas associé au foyer de soins Glasgow Hall

Un des nouveaux cas de COVID-19 annoncés dimanche est celui d’une personne ayant eu des contacts étroits avec un des cas signalés samedi, celui d'un membre du personnel du foyer de soins Glasgow Hall.

La plupart des résidents de ce centre de soins de Dartmouth, dans la région d’Halifax, avaient reçu leurs deux doses du vaccin contre la COVID-19.

Ces vaccins sont hautement efficaces, selon les études réalisées à leur sujet, mais aucun vaccin n’est efficace à 100 %. Les personnes vaccinées qui contractent la COVID-19 seraient aussi moins susceptibles de développer une forme grave de cette maladie.

Les résidents du foyer reçoivent les soins dans leur chambre et les visites ont été suspendues temporairement. Tous les résidents de Glasgow Hall ont passé un test de dépistage de la COVID-19, samedi. Le dépistage chez les membres du personnel se terminait dimanche.

Le gouvernement provincial a indiqué que 2052 tests de dépistage effectués sur des Néo-Écossais, partout dans la province, ont été analysés samedi.

La prévalence des variants se précise

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé dimanche que 22 infections récentes par un variant du coronavirus avaient été confirmées. Ce sont des cas de COVID-19 qui avaient déjà été dépistés; on ignorait simplement jusque-là s’ils avaient ou non été causés par un variant.

L’un d’entre eux est un cas du variant brésilien du coronavirus.

C’est la première fois qu’il est détecté en Nouvelle-Écosse.

Au total, au moins 63 cas de COVID-19 dans la province ont été occasionnés par le variant britannique, deux par le variant d’Afrique du Sud, et un par le variant du Brésil.

Il est encourageant que ces cas soient principalement attribuables à des voyages, a commenté dimanche dans un communiqué le docteur Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

Nous les détectons grâce à des tests et nous les contenons avant qu’ils ne puissent se propager à grande échelle en Nouvelle-Écosse, a affirmé le Dr Strang. Il s’agit là d’un autre rappel de la raison pour laquelle il est important que les gens évitent les déplacements qui ne sont pas absolument nécessaires.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.