•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moscou expulse 20 diplomates tchèques

Une femme masquée manifeste à Prague.

Des manifestants devant l'ambassade russe de Prague, au lendemain de l'expulsion de diplomates russes désignés comme espions.

Photo : Reuters / DAVID W CERNY

Reuters

Moscou a réagi furieusement aux allégations d'espionnage de Prague en expulsant 20 diplomates tchèques qui doivent avoir quitté la Russie lundi.

Samedi, Prague a expulsé pas moins de 18 diplomates russes, ce qui a incité le ministère russe des Affaires étrangères à promettre dimanche de contraindre les auteurs de cette provocation à comprendre pleinement leur responsabilité dans la destruction des fondements des liens entre nos pays.

La République tchèque a déclaré avoir informé ses alliés de l'OTAN et de l'Union européenne qu'elle soupçonnait la Russie d'être à l'origine de l'explosion d'un dépôt de munitions à Vrbetice qui a tué deux personnes en 2014.

Le premier ministre tchèque, Andrej Babis, a expliqué samedi que son pays avait des preuves irréfutables impliquant des agents du GRU, le renseignement militaire russe, dans l'explosion.

À l'ordre du jour de l'UE

Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne devraient discuter de la question à leur réunion de lundi.

Dimanche, les États-Unis ont fermement soutenu Prague. Le département d'État a salué la fermeté de sa réponse aux actions subversives de la Russie sur le sol tchèque.

Ce différend est le plus important entre Prague et Moscou depuis la fin, en 1989, de la domination soviétique en Europe de l'Est.

Il s'ajoute aux tensions croissantes entre la Russie et l'Occident en général, en raison notamment du renforcement militaire de la Russie à ses frontières et en Crimée, annexée par Moscou en 2014.

La Russie a déclaré que les accusations de Prague étaient absurdes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !