•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les terrasses improvisées fleurissent aux abords des restaurants albertains

La propriétaire de la microbrasserie RavenWolf, Jan Gillett, répond aux questions d'un journaliste devant la terrasse de son commerce.

La microbrasserie RavenWolf, à Spruce Grove, en Alberta, a installé une terrasse garnie de tables et de chaises données par la communauté dans la ruelle adjacente au commerce.

Photo : Radio-Canada / Craig Ryan

Radio-Canada

Face à l’obligation de fermer les portes de leurs salles à manger aux clients, de nombreux restaurateurs se sont prévalus du droit d’ouvrir une terrasse assorti aux restrictions, si bien que la Ville d’Edmonton, par exemple, a déjà octroyé 80 permis en ce sens et s’attend à voir ce nombre augmenter.

La microbrasserie RavenWolf de Spruce Grove, à l’ouest d’Edmonton, compte parmi les entreprises qui ont opté pour un aménagement extérieur rapide.

L’entreprise a ouvert ses portes le 8 avril, quelques jours à peine après l’ordre de fermeture des salles à manger.

On a entendu parler des restrictions et on ne savait même pas si on pourrait rester en affaires, explique Jan Gillett, la copropriétaire de la brasserie.

Une terrasse offerte par la communauté

Comme beaucoup d’autres entreprises, RavenWolf a opté pour la conversion d’un espace extérieur en terrasse.

La créativité des commerçants s’exprime aujourd’hui par les agencements de tables, de chaises et de séparateurs qui garnissent les ruelles, les stationnements et les trottoirs des quatre coins de la province.

Se doter ainsi de l’équivalent d’une seconde salle à manger à l’extérieur n’est toutefois pas à la portée de tous et Jan Gillett explique que son commerce n’avait pas les moyens d’un tel investissement.

Elle a donc lancé un appel sur les réseaux sociaux afin de trouver le mobilier nécessaire, ce que la communauté s’est empressée de lui offrir.

Ça fait chaud au coeur, raconte-t-elle, en repensant aux tables et aux chaises laissées à sa porte. On n’aurait rien pu faire sans le soutien des habitants de Spruce Grove.

En peu de temps, l’entreprise a pu obtenir non seulement le mobilier, mais également les permis nécessaires, tant de la Ville de Spruce Grove que de l’Alberta Gaming Liquor and Cannabis.

Des tables, plutôt que des voitures

Du côté de la pizzeria Pink Gorilla, dans le sud d’Edmonton, c’est le stationnement qui prend des airs de restaurant.

Des tables et des chaises installées dans un stationnement.

La pizzeria Pink Gorilla, à Edmonton, a converti une partie de son stationnement en terrasse.

Photo : Radio-Canada / Craig Ryan

Ça ne serait pas mon premier choix de terrasse, mais ça fonctionne, surtout avec le parc juste à côté, explique la propriétaire, Kara Deringer.

Beaucoup de gens cherchent seulement un endroit simple et confortable pour sortir. Heureusement, on a un endroit super ensoleillé.

La pizzeria a ouvert ses portes tout juste au début de la pandémie. Mme Deringer remercie la communauté pour son soutien, notamment pour sa consommation de plats pour emporter.

Quant à la terrasse, l’idée a été donnée à la restauratrice par un autre propriétaire de commerce. On doit tous être créatifs, faire preuve d’innovation, souligne-t-elle.

Je crois que les membres de la communauté reconnaissent les efforts qu’on fait pour leur offrir des endroits confortables et sécuritaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !