•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Traitements de dialyse au rythme du vélo à l’Île-du-Prince-Édouard

 Les patients atteints de maladies rénales ont la possibilité de faire de l’exercice pendant que l’équipement filtre leur sang.

David MacAuley, à l'unité d’hémodialyse de l’hôpital Queen Elizabeth de Charlottetown, pédale près de 90 minutes par séance.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des patients atteints de maladies rénales à l'’Île-du-Prince-Édouard ont maintenant la possibilité de faire de l’exercice pendant que l’équipement filtre leur sang.

Depuis que David MacAulay a commencé à pédaler durant ses dialyses, cet homme a vu sa santé grandement s’améliorer. La grande différence, c’est que je me sens mieux ,dit-il.

Et il n’est pas le seul. Après 12 semaines de tests réalisés en décembre 2020, le projet a été validé par les autorités sanitaires insulaires.

Les pédales se sont ensuite multipliées sur les lits de l’unité d’hémodialyse de l’hôpital Queen Elizabeth de Charlottetown.

Les patients y sont aussi favorables que nous. Maintenant, ils veulent tous pédaler, assure la responsable des soins infirmiers de l’unité d’hémodialyse de l’hôpital Queen Elizabeth, Marcia Becker.

Un étudiant lance l’idée

Kevin Douillette est à l’origine de ce projet dans sa province. Cet étudiant à la maîtrise en kinésiologie à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard voulait améliorer la santé des patients.

Avant, la grande majorité passaient les quatre heures consacrées à leur traitement assis à regarder la télévision.

Kevin Douillette installe un vélo adapté aux pieds d'un patient en traitement de dialyse dans une chambre d'hôpital.

David MacAulay (à gauche) et Kevin Douillette (à droite).

Photo : Radio-Canada

Selon Kevin Douillette, les patients sont maintenant dans un meilleur état d’esprit grâce au vélo et leur santé s’est grandement améliorée.

Outre la santé mentale et physique, les traitements de suppléance de la fonction rénale ont gagné en efficacité.

On a remarqué de fortes améliorations dans la pression sanguine ainsi que dans les fonctions cardiaques, dit Marcia Becker.

Un programme en expansion

Les patients y vont à leur rythme. D’abord 20 minutes, puis 30. La durée des exercices augmente ainsi avec le temps.

Des habitués comme David MacAuley pédalent maintenant près de 90 minutes par séance.

Une heure de pédalage est égale à 20 minutes de dialyse. L’exercice ne remplace pas le traitement, mais il améliore le nettoyage de corps, explique Kevin Douillette.

Un vélo adapté pour les patients recevant des traitements de dialyse.

Le vélo adapté pour les patients.

Photo : Radio-Canada

Le succès du programme est tel que les autorités sanitaires ont décidé de commander 22 nouveaux systèmes de pédalage.

Quatre centres en recevront dans la province, soit ceux de Charlottetown, Summerside, Alberton et Souris.

J’espère que toutes les personnes atteintes de dialyse pourront le faire, car cela fait toute la différence, conclut David MacAuley, heureux de voir ce projet aller de l’avant.

D’après le reportage de Julien Lecacheur

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !