•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin d’AstraZeneca boudé en Chaudière-Appalaches

Vaccin AstraZeneca.

La vaccination va bon train en Chaudière-Appalaches, sauf pour le vaccin d'AstraZeneca, qui compte peu d'adeptes dans la région.

Photo : Getty Images / SOPA Images

Le vaccin d’AstraZeneca n’attire pas les foules en Chaudière-Appalaches. À la fermeture des centres de vaccination samedi, seules 569 doses du vaccin avaient trouvé preneur. L’objectif demeure d’en administrer 5000 d’ici lundi.

La santé publique régionale avait lancé un blitz vaccinal destiné aux gens de 55 ans et plus ce week-end, espérant écouler au cours de la fin de semaine les 5000 doses du vaccin d’AstraZeneca reçues de manière inattendue au cours des derniers jours.

Les chiffres partagés par le CISSS de Chaudière-Appalaches samedi en fin d’après-midi, montrent une adhésion modeste au vaccin à la mauvaise presse dans la région.

En tout, 3372 personnes ont reçu un vaccin contre la COVID samedi en Chaudière-Appalaches. La majorité d’entre elles, soit 2803 personnes, ont reçu un vaccin de Moderna ou de Pfizer.

Les 569 doses d’AstraZeneca administrées samedi représentent à peine 11 % de l’objectif fixé.

En Beauce, qui demeure l’épicentre de l’épidémie au Québec avec 721 cas actifs par 100 000, seules 717 doses de vaccin contre la COVID ont trouvé preneur samedi. Parmi elles, on compte 145 doses d’AstraZeneca; la campagne de vaccination locale espérait en administrer jusqu’à 400.

Vaccins administrés

  • À Lévis, les vaccinateurs ont administré 1611 doses, dont 291 d’AstraZeneca.
  • Au centre des congrès de Thetford Mines, 496 doses ont été administrées, dont 82 d’AstraZeneca. 
  • À Montmagny, parmi les 397 personnes vaccinées samedi à l’hôtel L’Oiselière, seules 51 l’ont été avec le vaccin d’AstraZeneca.

Pour la Dre Marie-France Raynault, spécialisée en médecine sociale, il est peut-être temps de songer à élargir l’administration du vaccin d’AstraZeneca à d’autres groupes d’âge.

Il faut dire que la tranche des 55 à 59 ans qui a été vaccinée avec AstraZeneca a très bien répondu, de sorte que maintenant, ceux qui restent sont des gens plus hésitants, qui sont un peu plus longs à convaincre, indique-t-elle.

On a beaucoup d’AstraZeneca et on est limité à le donner aux 55 ans et plus, poursuit la Dre Raynault. On attend du comité d’immunisation fédéral qui pourrait nous dire, peut-être, à compter de 50 ans, ce qui permettrait d’ouvrir les cliniques sans rendez-vous à beaucoup plus de personnes.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !