•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rachat du pont de Québec : entre optimisme et scepticisme

IMG_4626

Le pont de Québec appartient à la Compagnie des Chemins de fer nationaux du Canada.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Si le désir d’Ottawa de racheter le pont de Québec est reçu plutôt positivement dans la population, certains demeurent sceptiques quant à la concrétisation de ce projet.

Le gouvernement fédéral annonçait vendredi son intention de procéder au rachat de l’infrastructure afin d’en assurer la pérennité. Ottawa précise toutefois vouloir obtenir une juste compensation du CN et du gouvernement Legault avant d'officialiser le transfert des droits de propriété du pont de Québec.

Pour l’ingénieur civil et professeur invité à l'Université Laval, Mario Fafard, il ne faudrait pas se réjouir trop tôt. Il estime que les conditions du gouvernement et l’élection à venir pourraient compromettre la transaction.

D’autant plus que les coûts pour retaper le pont s’élèvent à près de 800M$. Je ne pense pas qu'une entreprise privée comme le CN va investir beaucoup là-dedans, dit-il.

Je suis content, mais je demeure sceptique.

Une citation de :Mario Fafard

Un symbole de la région

Mis à part le Château Frontenac, peu d'éléments sont aussi représentatifs de la région de la Capitale-Nationale que le pont de Québec. Pour l'historien et passionné du pont Michel L'Hébreux, c'est le moment ou jamais d'assurer l'avenir de l'infrastructure centenaire.

À l’instar de M. Fafard, il croit que ce genre de construction n'aurait jamais dû se retrouver entre les mains d'une entreprise privée.

Ça va venir corriger une erreur qui a été commise en 1993 puisque ce n’est pas normal qu'un bien patrimonial de cette importance appartienne à une compagnie privée qui peut en disposer comme elle veut, estime Michel L’Hébreux.

Inauguré en 1917 le pont fait partie intégrante de l'histoire de la région. Il a d'ailleurs été désigné lieu historique national du Canada en 1995.

Outre sa valeur patrimoniale, la structure possède aussi une valeur économique. Selon le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, Steeve Lavoie, le pont joue un rôle économique important.

On a deux ponts à Québec. Si on en perd un, on sait très bien que ça va avoir un impact économique très important dans la région, on a un train qui passe dessus, on a des autos, des vélos, des piétons, souligne-t-il.

Réponse du CN

Par courriel, le CN dit prendre acte de la volonté du gouvernement fédéral de reprendre la propriété du pont de Québec.

Nous sommes d’avis qu’une rétrocession de l’infrastructure permettra d’en assurer la valeur patrimoniale à long terme.

Une citation de :Mathieu Gaudreault, relations avec les médias du CN

La Compagnie des Chemins de fer nationaux du Canada veut prendre le temps d’analyser la proposition. Nous avons l’intention de continuer à collaborer dans ce dossier, comme nous l’avons toujours fait.

Avec les informations de Kassandra Nadeau-Lamarche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !