•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Duhaime élu nouveau chef du Parti conservateur du Québec

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, prononce un discours

Éric Duhaime a facilement remporté la course à la chefferie du Parti conservateur du Québec, avec 95 % des votes des membres.

Photo : Radio-Canada

L’animateur et chroniqueur Éric Duhaime prend la tête du Parti conservateur du Québec. Il a raflé 95 % des votes contre son seul adversaire, Daniel Brisson, qui tentait de devenir chef pour la deuxième fois.

Il prend le relais d’Adrien D. Pouliot, qui était à la tête du parti depuis le 23 février 2013.

Quelque 12 999 membres avaient le droit de vote; 1613 ont envoyé leur bulletin par la poste et 8570 ont plutôt choisi de voter en ligne. Le scrutin enregistre un taux de participation de 78,3 %.

Il y a des moments qui marquent une vie; je dois vous dire que, pour moi, ce soir, c'en est tout un.

Une citation de :Éric Duhaime

J'ai jamais rêvé, j'ai jamais imaginé, j'ai même jamais pensé qu'un jour j'allais devenir chef d'un parti politique, mais aujourd'hui, j'ai la conviction profonde que je suis la bonne personne au bon endroit, au bon message, au bon moment, a lancé le nouveau chef conservateur.

Plus de membres

De moins de 700 membres à l'automne, le parti en compte maintenant 14 000.

Il se targue d’avoir plus de membres que la Coalition avenir Québec en janvier 2017, la dernière fois où elle a voulu rendre ce chiffre public. La CAQ, qui allait en octobre 2018 former le nouveau gouvernement, comptait alors 11 500 membres.

On ne sera jamais assez nombreux pour réussir à ébranler l'arrogance de François Legault.

Une citation de :Éric Duhaime

Le nouveau chef fixe désormais les yeux sur son prochain objectif : l'élection générale québécoise du 3 octobre 2022. D'ici là, il compte continuer à être la voix de toutes celles et de tous ceux qui souffrent énormément présentement de l'extrémisme sanitaire de François Legault et de l'incompétence de son gouvernement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !